Dossier

Cet article est issu du dossier «Afrique du Sud : l'héritage de Nelson Mandela, 25 ans après»

Voir tout le sommaire
Politique

En Afrique du Sud, 25 ans après l’élection de Mandela, « le système est vicié »

Un portrait de Nelson Mandela, à Cape Town en 2014. © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

Retiré de la scène politique, Jay Naidoo, figure de la lutte anti-apartheid, n’en a pas pour autant perdu sa verve révolutionnaire. Vingt-cinq ans après l'élection de Nelson Mandela, le 27 avril 1994, celui qui fut son ministre continue à dénoncer un système gangrené par la corruption et la mauvaise gouvernance.

Cela fait des années que Jay Naidoo s’est éloigné de l’arène politique. Premier secrétaire général de la confédération syndicale Cosatu, fondée en 1985 « à une époque où les syndicats étaient le seul endroit où une personne de couleur pouvait affirmer son leadership », ministre de Nelson Mandela de 1994 à 1999, puis patron de la Banque de développement d’Afrique australe (DBSA) pendant une dizaine d’années, il siège aujourd’hui au conseil d’administration de la Fondation Mo Ibrahim. Il n’a néanmoins rien perdu de sa verve révolutionnaire.

Ses tempes ont beau avoir blanchi (sa barbichette aussi), Jay Naidoo est toujours aussi tranchant. Figure de la lutte anti-apartheid, il s’anime, vitupère et fait de grands gestes pour dénoncer la corruption et la mauvaise gouvernance qui gangrènent son pays.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte