Sécurité

RDC : dix morts dans des affrontements armés en Ituri

Un soldat congolais au nord de Goma, dans l'est de la RDC, le 25 octobre 2013. (Photo d'illustration) © Joseph Kay/AP/SIPA

Quatre militaires congolais et six miliciens ont été tués lundi au cours d'affrontements dans la province de l'Ituri dans le nord-est de la RDC.

« Un groupe d’assaillants a affronté nos troupes. Le bilan est de six assaillants tués et plusieurs armes et munitions récupérées. Quatre militaires FARDC (Forces armées de la RDC) sont morts des suites de leurs blessures », a déclaré le lieutenant Jules Tshikudi, porte-parole de l’armée.

L’attaque a été menée par « une milice Lendu », en représailles à la présence de l’armée qui « empêche leurs actions » contre la communauté rivale Hema, selon cette source.

Population en fuite

« La population est en fuite », a pour sa part indiqué Alfred Efoloko, administrateur du territoire de Djugu, théâtre de violences, de massacres et d’exode fin 2017 et début 2018.

Ces violences ont été attribuées – sans preuve formelle – à la reprise d’affrontements communautaires entre Lendu, des agriculteurs, et Hema, des éleveurs et commerçants. Ce conflit avait provoqué des dizaines de milliers de morts entre 1999 et 2003 jusqu’à l’intervention d’une force européenne sous commandement français, Artémis.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte