Société

Algérie : limogeage du wali d’Alger après l’effondrement mortel d’un immeuble à la Casbah

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 23 avril 2019 à 14h18
La Casbah à Alger (photo d’illustration).

La Casbah à Alger (photo d’illustration). © Flickr/CC/Yves Jalabert

Cinq personnes d’une même famille sont mortes après l’effondrement lundi d’un immeuble vétuste à la Casbah d’Alger. Le wali de la ville, venu sur les lieux, a par la suite été limogé.

Toute la journée, les secouristes aidés de chiens spécialisés dans la recherche de personnes ensevelies ont travaillé pour retrouver des survivants dans les décombres de cet immeuble de quatre étages, situé en face de l’historique mosquée de Ketchaoua. Cinq personnes sont décédés dans l’effondrement de cet immeuble.

Pendant leurs investigations, une femme a hurlé sa douleur pour « ces morts de trop ». Sous une pluie battante, elle a aussi dénoncé les personnes qui ont « badigeonné l’immeuble de l’extérieur pour faire bonne figure » lors de la réouverture de la mosquée Ketchaoua après des travaux en 2017, « au lieu de le rénover ou de le détruire car il tombait en ruine ».

Limogeage du wali d’Alger

Selon des sources concordantes, la famille qui a trouvé la mort était composée de deux frères dont l’un marié avec deux enfants âgés pour l’un de huit ans et pour l’autre d’à peine quelques mois. Ils logeaient illégalement dans cet immeuble dont les habitants avaient été délogés il y a plusieurs mois.

La colère des riverains est peu à peu montée contre « ceux qui ont permis que cela arrive ». Le wali (préfet) d’Alger, venu sur les lieux lundi matin, a été pourchassé par les habitants et a dû quitter la Casbah, protégé par ses gardes du corps et des policiers.

Quelques heures plus tard, la télévision d’État a annoncé son limogeage, tout comme cinq autres préfets sur les 48 que compte le pays. Aucune explication supplémentaire n’a été fournie.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte