Économie

Nigeria : Washington va saisir 480 millions de dollars détournés par Sani Abacha

Le ministère de la Justice américain s’apprête à saisir près d’un demi-milliard de dollars détournés durant le régime du général Sani Abacha au Nigeria. Un juge fédéral a autorisé cette saisie en vertu du fait que ces ressources ont transité par le système financier américain, avant d’être placées sur des comptes bancaires en Europe.

Par
Mis à jour le 11 août 2014 à 14:36

Le général Sani Abacha a été à la tête du Nigeria de 1993 à 1998. © AFP

La justice américaine a obtenu le droit de saisir plus de 480 millions de dollars détournés par l’ex-dictateur nigérian Sani Abacha entre 1993 et 1998, suite à une décision rendue le 06 août par un juge du district fédéral de Columbia (à Washington). Des ressources que le général avait extorqué « à la Banque centrale du Nigeria sous le faux prétexte que cet argent était nécessaire pour la sécurité nationale », indique le ministère de la Justice américain dans un communiqué publié le 07 août. Tout cela avec l’aide de certains membres de son entourage, parmi lesquels son fils Mohammed Abacha et un des associés de ce dernier l’ex-sénateur nigérian Abubakar Atiku Bagudu.

Montants

L’argent était caché sur des comptes bancaires à Jersey (303 millions de dollars), en France (144 millions de dollars), ainsi qu’en Irlande et au Royaume-Uni (au moins 27 millions de dollars), précise le ministère de la Justice américain.

Une somme rondelette qui ne représente pourtant qu’une partie de l’argent détourné. En effet, l’enquête ouverte en novembre 2013 par l’administration américaine porte sur un total de 625 millions de dollars. Washington cherche donc encore à mettre la main sur 148 millions de dollars cachés au Royaume-uni, indique le département de Justice.

Lire aussi :

Biens mal acquis : le Liechtenstein va restituer 167 millions d’euros au Nigeria

Michel Camdessus : « Toutes ces ressources détournées, c’est un crime »

Thabo Mbeki : « L’Afrique perd chaque année 6à milliars de dollars dans des transactions financières illicites »

Les 10 pays d’Afrique les plus affectés par les flux illicites

Transfert via le système financier américain

Washington a obtenu le droit de saisir ces 480 millions de dollars parce que cet argent, avant d’être placé dans des banques en Europe, a d’abord transité par le système financier américain : « les conspirateurs retiraient l’argent en cash et le transféraient à l’étranger par le biais d’institutions financières américaines », indique le département de Justice.

Rapatrier les fonds

Commentant la décision, Peter Carr, le porte-parole du département de la Justice américain, a précisé que l’objectif était de « rapatrier les fonds pour le bénéfice du peuple nigérian », sans toutefois indiquer la date à laquelle les États-Unis prendraient effectivement possession des fonds pour pouvoir les transférer au Nigeria.

Quoi qu’il en soit, cette décision, qui suit de peu celle du gouvernement du Liechtenstein de restituer 167 millions d’euros « mal acquis » au Nigeria en juin 2014, ravive l’espoir d’un retour au Nigeria de l’essentiel des fonds détournés par le général Abacha et ses proches. Des détournements estimés aujourd’hui à 2,4 milliards de dollars.