Transport aérien

Angola : la compagnie nationale autorisée à voler dans le ciel européen

| Par Jeune Afrique avec AFP
Un avion de TAAG Angola Airlines en 2018. Photo d'illustration.

Un avion de TAAG Angola Airlines en 2018. Photo d'illustration. © Shadman Samee/CC-BY-SA 2.0

La Commission européenne a retiré mardi la compagnie nationale angolaise de sa liste noire des compagnies aériennes. Conséquence : elle sera de nouveau autorisée à exploiter ses appareils dans le ciel de l’Union européenne.

La compagnie aérienne TAAG Angola Airlines ainsi qu’une compagnie basée dans ce pays, Heli Malongo, soumises à des restrictions d’exploitation depuis novembre 2008, ont été retirées de la liste, a annoncé l’exécutif européen dans un communiqué.

Au total, 120 compagnies aériennes font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union européenne, dont 114 certifiées dans 16 pays, pour manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de ces pays. Six autres compagnies font l’objet de « préoccupations » en matière de sécurité, concernant les compagnies elles-mêmes : Avior Airlines (Venezuela), Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Blue Wing Airlines (Suriname), Med-View Airlines (Nigeria) et Air Zimbabwe (Zimbabwe).

Par ailleurs, quatre autres compagnies sont limitées dans l’usage du type d’appareils exploités. Il s’agit d’Afrijet (Gabon), d’Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), d’Air Service Comores (Comores) et d’Iran Air (Iran).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte