Vie des partis

Tunisie : le congrès électif de Nidaa Tounes joue les prolongations

Des partisans de Nidaa Tounes lors d'un meeting pour la campagne électorale de Béji Caïd Essebsi, le 15 novembre 2014 (image d'illustration). © Aimen Zine/AP/SIPA

Le congrès électif de Nidaa Tounes, qui s'est tenu ce week-end, aurait dû annoncer ses résultats mardi 9 avril, mais le parti joue les prolongations pour désigner son bureau exécutif. Alors que les organisateurs rappellent que le règlement leur laisse quinze jours pour ce faire, Jeune Afrique décrypte les différentes tendances qui s'affrontent.

Pour la direction sortante, rien que de bien normal. « Il a fallu organiser le vote de plus de 1 800 militants pour élire un comité central de 217 membres, puis les 32 composant le bureau politique », précise Ons Hattab, députée et l’une des huit femmes siégeant au bureau politique. Selon les organisateurs du congrès, le règlement laisse à Nidaa quinze jours pour désigner son nouveau cercle de dirigeants et son président.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte