Transports

Le port de Marseille et les ports marocains renforcent leur coopération

| Par Jeune Afrique
Le port de Tanger Med (photo) est opérationnel depuis 2007.

Le port de Tanger Med (photo) est opérationnel depuis 2007. © Hassan Ouazzani/JA

Deux accords de coopération ont été signés entre le port de Marseille et les ports marocains. Au programme : le rapprochement des deux rives de la Méditerranée via une plus grande collaboration technique et le développement des lignes maritimes pour les marchandises et les passagers.

À l’occasion d’une visite d’Aziz Rabbah, ministre marocain de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, le vendredi 08 août à Marseille, deux accords ont été signés avec le Grand port maritime de Marseille (GPMM) afin de renforcer la coopération entre la cité phocéenne et les ports marocains.

Un premier accord a été conclu avec l’Agence nationale des Ports, l’autorité publique qui gère les 33 ports du royaume, à l’exception de celui de Tanger. Un deuxième accord concerne, lui, l’Agence spéciale Tanger Méditerranée, société anonyme chargée du développement, de l’aménagement et de la gestion du complexe portuaire et industriel Tanger Med.

Développement de nouvelles lignes maritimes

Les deux partenariats misent sur une « franche coopération » entre le port de Marseille et les ports marocains, qu’il s’agisse de l’échange d’informations ou de sujets plus techniques. Ils visent notamment à développer des lignes maritimes pour les marchandises et les passagers. L’ouverture d’une ligne RoRo directe (roll on-roll off) est ainsi envisagée entre Marseille et Tanger. L’objectif : mieux intégrer le port phocéen aux flux de marchandises transportées par remorques entre le Maroc et l’Europe.

Lire aussi:

Tanger Med repart à l’abordage

Les projets portuaires se multiplient

Maroc : Tanger Med 2 contre vents et marées

Dossier transport maritime : L’Afrique fait le bonheur des armateurs

Plateforme logistique

Les parties prenantes se sont également mises d’accord pour mener des études pour la création d’une plateforme logistique « dédiée à la réception, au traitement et à la réexpédition des produits agricoles du Maroc ».

Par ailleurs, des développements sur le secteur du Ropax (transport mixte de passagers et de marchandises) entre le port de Marseille et les ports marocains seront à l’étude, rapporte un communiqué du GPMM.

Enfin, les parties signataires s’engagent à une promotion mutuelle de ces destinations auprès des professionnels maritimes des secteurs des produits énergétiques, de l’automobile, ainsi que des marchandises agricoles et conteneurisées.

Rapprochement

La signature de ces accords s’inscrit dans une dynamique de rapprochement entre le port de la cité phocéenne et les ports marocains. Rapprochement amorcé en juin dernier lors de la visite à Rabat de Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire du GPMM. Reçue par Aziz Rabbah, elle avait alors évoqué des pistes de coopération entre les différentes instances concernées. Des propositions que les accords signés le 8 août entérinent en grande partie.

Le port de Marseille, premier port de Méditerranée, dessert 140 pays parmi lesquels le Maroc (Tanger, Casablanca, Agadir) et l’Algérie pour la zone Maghreb. En 2013, son trafic s’élevait à 79,95 millions de tonnes de marchandises, 7 % de moins qu’en 2013. Côté passagers, 2,6 millions de personnes ont transité par le port de Marseille l’an dernier, une progression de 7 % sur un an.

Selon les derniers chiffres du gouvernement marocain, au premier semestre 2014, l’activité de transport maritime au Maroc a enregistré un volume global de 60,1 millions de tonnes, en hausse de 22,1 sur un an. En revanche, sur la même période, 1,3 millions de passagers ont transité par les ports marocains, soit 9,5% de moins qu’en 2013.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte