BTP & Infrastructures

LafargeHolcim met en service une troisième cimenterie au Cameroun

Usine de Cimemcam à Nomayos. © Capture d'écran (Youtube)

La nouvelle usine, inaugurée le 2 avril à Nomayos, dans la banlieue ouest de Yaoundé, permettra au leader mondial des matériaux de construction de desservir trois régions du Cameroun, ainsi que la Centrafrique.

En mettant en service sa troisième usine camerounaise, LafargeHolcim Maroc Africa (LHMA) concrétise une ambition vieille de huit ans. Le 2 avril, le ministre camerounais des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke, a inauguré sa nouvelle cimenterie de Nomayos, dans la banlieue ouest de Yaoundé.

La pose de la première pierre de la troisième unité des Cimenteries du Cameroun (Cimencam) – en dehors de celles de Douala et de Figuil, au nord du pays -, date de 2011. Diverses péripéties, parmi lesquelles les changements intervenus dans l’actionnariat de Lafarge, son actionnaire historique de référence, ont retardé le démarrage des travaux.

D’une capacité installée de 500 000 tonnes, l’unité de Nomayos qui a coûté plus de 27 milliards de F CFA (plus de 41 millions d’euros) va desservir en ciment les régions camerounaises du Centre, de l’Est et du Sud, ainsi que la République centrafricaine.

Premier producteur en attendant la future unité de Dangote

L’opérateur historique du secteur cimentier local envisage également dans les prochaines semaines de porter la capacité de son unité de Figuil de 120 000 à 150 000 tonnes.

Pour le moment, l’entrée en service de la cimenterie de Nomayos permet à Cimencam de projeter sa capacité totale à 2,2 millions de tonnes, devant son principal rival, Dangote Cameroon qui totalise 1,5 million de tonnes en attendant la construction d’une seconde unité du même calibre que celle de Douala, dans la banlieue ouest de Yaoundé.

Mais le groupe nigérian reste leader du marché, avec un chiffre d’affaires de 86,4 milliards de F CFA en 2018, suivi de Cimencam, avec 70,7 milliards de F CFA, Cimaf Cameroun (groupe Addoha, 28,5 milliards de F CFA) et Medcem Cameroun, filiale du turc Eren Holdings (6,3 milliards de F CFA).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte