Assurances

RDC : la libéralisation du secteur des assurances actée

Le siège de Rawbank à Kinshasa, 2015. © Gwenn Dubourthoumieu/Jeune Afrique/2015.

Le 28 mars, l'Autorité de régulation et de contrôle des assurances (Arca) a octroyé les premiers agréments à quatre sociétés privées d'assurance, parmi lesquelles les filiales de Rawbank Rawsur SA et Rawsur Life SA, et à deux sociétés de courtage devant opérer légalement en RDC.

Rawsur SA et Rawsur Life SA, filiales de Rawbank, vont officiellement exercer comme sociétés d’assurances en RDC. D’après le conseil d’administration de ces sociétés, Rawsur SA exercera ses activités d’assurance non vie – accidents, incendies et risques divers -, tandis que Rawsur Life SA exercera les activités d’assurance vie qui impliquent un financement durable et une épargne longue et stable.

« La mission de Rawsur et de Rawsur Life SA est de donner les moyens à ses clients de vivre mieux et en sécurité, de protéger les personnes contre les pertes imprévues » déclare dans un communiqué Mazhar Rawji, président des conseils d’administration de Rawsur et de Rawsur Life SA, qui s’engage à « faire une réelle différence dans la vie des populations en le protégeant contre une diversité de risques et en leur permettant ainsi de saisir des opportunités et de sécuriser leurs moyens d’existence », explique-t-il.

Ces agréments sont intervenus quatre ans après l’entrée en vigueur du code des assurances et trois ans après le décret portant création, organisation et fonctionnement de l’Arca en tant qu’établissement public devant réguler le secteur des assurances.

Un potentiel de 5 milliards de dollars

Le marché congolais des assurances est estimé à ce jour à 71 à 80 millions de dollars (63 à 71 millions d’euros) de volume de primes. Selon les chiffres de la Société nationale d’assurance (Sonas), la société d’assurance de l’État, ce niveau représente un taux de pénétration de moins 0,5 %. Le potentiel du marché des assurances est estimé à 5 milliards de dollars américains pour le dix prochaines années.

Si ces chiffres révèlent que le marché congolais reste une opportunité d’investissements des opérateurs économiques spécialistes dans le secteur, l’administration de Rawsur Life Sa et Rawsur SA s’engage à « renforcer l’économie congolaise à travers la contribution au développement économique du pays, l’innovation et l’adaptation des produits et services d’assurances aux besoins du marché congolais ».

Outre les deux filiales de la banque congolaise, l’Arca a également délivré des agréments aux sociétés d’assurance opérant dans la branche « non vie », Activa assurance RDC et à la Société financière d’assurance Congo (SFA), ainsi qu’à deux sociétés de courtage, Gras Savoye RDC et Allied Insurance Brokers Sarl (AIB).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte