Politique

RDC : Félix Tshisekedi s’est discrètement rendu au Maroc pour des examens médicaux

Félix Tshisekedi, lors de son investiture à la tête de la RDC, le 24 janvier 2019 à Kinshasa.

Félix Tshisekedi, lors de son investiture à la tête de la RDC, le 24 janvier 2019 à Kinshasa. © REUTERS/ Olivia Acland

Le président congolais Félix Tshisekedi s’est rendu à l’hôpital militaire de Rabat, au Maroc, pour des examens médicaux, entre le 27 et le 30 mars.

Peu après son retour de Kigali, où il a assisté au Africa CEO Forum, le président congolais Félix Tshisekedi s’est discrètement envolé, mercredi 27 mars, pour une visite privée de trois jours au Maroc.

Selon nos informations, il y a subi des examens au centre de cardiologie de l’hôpital militaire de Rabat.

Le service de presse de la présidence congolaise a officiellement confirmé à Jeune Afrique que Félix Tshisekedi a effectué une « visite privée » au Maroc, mais s’est refusé à tout autre commentaire.

Victime d’un malaise lors de son investiture

Le président congolais avait été victime d’un malaise alors qu’il prononçait son discours d’investiture, le 24 janvier dernier à Kinshasa, forçant la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC) à interrompre sa retransmission. À la reprise de son discours, après plusieurs minutes, il s’était « excusé » pour « un petit moment de faiblesse ». Son entourage avait alors évoqué un « étouffement à cause de son gilet pare-balles ».


>>> À LIRE – RDC : le « petit moment de faiblesse » de Félix Tshisekedi qui a fait frémir le pays


Après son séjour au Maroc, le président congolais a regagné Kinshasa dans la nuit de samedi 30 à dimanche 31 mars.

Il est attendu mardi 2 avril à Dakar pour l’investiture de son homologue Macky Sall. Il doit ensuite quitter le Sénégal pour une visite aux États-Unis, du 3 au 5 avril.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte