Économie

France-Sénégal : Proparco va ouvrir un nouveau bureau à Dakar

Conférence de presse d'Amadou Bâ, Rémy Rioux et Bruno Le Maire à Dakar, le 29 mars 2019. © Twitter

La filiale de l’Agence française de développement (AFD) Proparco dédiée au financement et à l’accompagnement du secteur privé a annoncé l’ouverture prochaine d’un bureau dakarois, qui deviendra le deuxième plus grand bureau de Proparco en Afrique de l’Ouest, derrière celui d’Abidjan.

L’annonce a été faite par Rémy Rioux, directeur général de l’AFD, ce 29 mars depuis la Chambre de commerce de Dakar, en présence du ministre de l’Économie et des Finances français, Bruno Le Maire, et de son homologue sénégalais, Amadou Bâ, réunis à l’occasion du lancement de l’initiative « Choose Africa ».

L’initiative française vient concrétiser l’annonce faite par Emmanuel Macron en novembre 2017 à Ouagadougou visant à favoriser le développement des petites et moyennes entreprises (PME) africaines. « L’initiative mobilisera 2,5 milliards d’euros pour le financement des PME d’ici à 2022, dont 1 milliard en fonds propres et 1,5 milliard sous forme d’accès au crédit », a détaillé Bruno Le Maire.

Le projet, qui devrait bénéficier à quelque 10 000 entreprises veut pallier les difficultés d’accès au financement que rencontrent les entrepreneurs en Afrique. « Seules une PME sur cinq et une start-up sur dix accèdent au crédit bancaire« , a rappelé Amadou Bâ.

Pousser les banques à prendre davantage de risques en offrant des garanties

Dans un premier temps, le nouveau bureau de Proparco emploiera deux personnes et sera soutenu par le bureau régional basé à Abidjan, en Côte d’Ivoire, qui couvre 14 pays, dont le Sénégal. À travers l’initiative « Choose Africa », « le bureau se donnera pour rôle de pousser les banques à prendre davantage de risques, en garantissant une partie de ceux-ci. Car en Afrique, l’accès au financement est le premier obstacle au développement des PME », assure Alexandre Pointier, directeur général délégué de Proparco.


>>> À LIRE : [Tribune] Pour un financement massif des PME


Il comptera sur des partenaires locaux ou régionaux comme le fonds d’investissement Partech Africa ou I&P. « L’ambition est régionale, même si le Sénégal offre un environnement plus développé en matière de start-up. À terme, nous souhaitons faire émerger des fonds d’investissements locaux à destination des PME », souligne Benoît Lagente, directeur régional Afrique de l’Ouest de Proparco.

Triplement du financement de la délégation de l’entrepreneuriat rapide

« Le Sénégal figure dans le top cinq des économies africaines les plus dynamiques, notamment du fait du Plan Sénégal émergent (PSE) initié par le Président Macky Sall en 2014 qui a permis de doubler la croissance économique du Sénégal », a justifié le ministre des Finances sénégalais Amadou Bâ, qui a annoncé que le financement de la délégation de l’entrepreneuriat rapide au Sénégal serait prochainement porté à 100 milliards de francs CFA, contre 30 milliards actuellement.

Le lancement de l’initiative depuis Dakar, assorti de l’ouverture du bureau de Proparco dans la capitale sénégalaise, est « le nouveau visage du partenariat entre la France et l’Afrique », a annoncé Bruno Le Maire.

Le président Macky Sall a reçu Bruno Le Maire autour d’un déjeuner au palais présidentiel, ce vendredi. L’occasion de discuter des chantiers à venir auxquels la France entend prendre part, dans un environnement économique très concurrencé par la Chine et la Turquie, comme celui du second tronçon du Train express régional (TER) ou de projets d’assainissement des eaux.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte