Économie

Africa CEO Forum : Ethiopian Airlines est le « champion africain de l’année 2019 »

La compagnie Ethiopian Airlines élue champion africain 2019 à l'Africa CEO Forum, le 25 mars 2019. © Ethiopian Airlines (Twitter)

Deux semaines après le crash aérien qui a coûté la vie à 157 personnes, la compagnie d’Addis-Abeba a été choisie comme « champion africain » de l’année, durant l’édition 2019 du Africa CEO Forum. Un « vote de confiance » pour l'entreprise présente dans 40 pays africains, a salué son directeur général.

À l’annonce même des sept entreprises en lice pour le titre de champion africain de l’année, la salle semblait avoir fait son choix, accueillant d’une salve d’applaudissement l’énoncé du nom d’Ethiopian Airlines. La compagnie éthiopienne était en compétition pour ce titre avec d’autres poids lourds « engagés en matière d’intégration économique régionale » : le groupe malien Azalaï Hotels de l’entrepreneur Mossadeck Bally, les marocains Banque centrale populaire, Royal Air Maroc et le géant panafricain des engrais OCP, le spécialiste des BTP Mota Engil Africa, basé en Afrique du Sud, et le spécialiste du service-client Ison Group, d’origine indienne et basé au Nigeria.

« Merci à tous pour le fort vote de confiance que constitue ce prix, alors que nous traversons le plus dur et le plus éprouvant challenge de notre histoire », a déclaré Tewolde GebreMariam, le patron d’Ethiopian Airlines. Le manager éthiopien, qui a reçu une ovation debout des participants au gala du Africa CEO Forum, a ensuite exprimé « ses condoléances les plus plus fortes et les plus sincères aux victimes, aux familles des victimes, aux pays affectés et au continent africain dans son ensemble » suite au crash aérien du 10 mars, qui a entraîné la mort de 157 passagers et employés d’Ethiopian.

Cet accident tragique est le plus meurtrier de l’histoire de cette compagnie, qui s’est imposée en quelques années, comme le plus panafricain des transporteurs aériens du continent. Présent dans quarante pays, avec des hubs à Addis-Abeba et Lomé, Ethiopian Airlines est également « l’opérateur aérien africain le plus rentable du continent », a rappelé Amir Ben Yahmed, président du Africa CEO et directeur général de Jeune Afrique Media Group. Sur la période 2017-2018, la compagnie éthiopienne a pulvérisé ses records, tant au niveau du trafic (10,6 millions de passagers, + 21 %) que sur le plan des résultats financiers (2,75 milliards d’euros, + 43 %), avec 110 appareils à sa disposition.

Mohamed El Kettani, CEO de l’année

D’autres importantes entreprises africaines ont également été récompensées durant le forum, organisé cette année pour la première fois à Kigali, capitale du Rwanda, par un jury de vingt professionnels actifs en Afrique dont Abdou Diop, associé de Mazars au Maroc, Nadia Fettah, directrice générale de l’assureur Saham Finances, l’entrepreneur tanzanien Mohammed Dewji et la banquière togolaise Cathia Lawson-Hall, responsable assurance et investissement de Société générale.

Le prix du CEO africain de l’année a été décerné à Mohamed El Kettani, le directeur général de Attijariwafa Bank, qui a dédié sa récompense « aux 20 000 collaboratrices et collaborateurs du groupe qui servent 10 millions de clients en Afrique », ainsi qu’une mention spéciale au roi Mohammed VI, « qui a impulsé la coopération sud-sud et l’intégration continentale à travers le secteur privé ». « Nous aimons l’Afrique, notre continent, qui nous le rend bien », a ajouté Mohamed El Kettani.

Le spécialiste nigérian de la logistique Kobo360 Inc a été désigné « disrupter africain de l’année », devant la licorne de la vente en ligne Jumia, Baobab+ le spécialiste des kits solaires présent au Sénégal, au Mali, en Côte d’Ivoire et à Madagascar, le sénégalais InTouch, dédié aux solutions de paiement, et le kényan Africa’sTalking, consacré au développement d’applications mobiles de communication.

Les efforts d’Access Bank en faveur du leadership féminin salués

Le français Engie Africa, qui a consacré 380 millions d’euros en acquisitions et investissements sur le continent ces dernières années, a été élu « compagnie internationale de l’année », pour son « impact significatif sur les communautés locales dans un secteur particulièrement important pour le développement économique de l’Afrique ». Étaient également en lice l’américain Endeavour Energy (électricité), le singapourien Indorama Eleme Fertilizer & Chemicals (engrais), le koweïtien National Aviation Services et l’opérateur télécoms Orange Middle East and Africa.

Le nigérian Access Bank, au sein duquel les femmes représentent 30 % des administrateurs des six filiales du groupe, a été récompensé pour ses efforts en faveur de la promotion du leadership féminin (« Gender leader of the year »). Étaient également nominés dans cette catégorie le sud-africain Absa Group, First bank of Nigeria, le spécialiste anglo-néerlandais des biens de consommation Unilever et le groupe diversifié marocain Ynna Holding.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte