Football

Algérie – Baghdad Bounedjah : de la 6e division à la sélection nationale, l’irrésistible ascension

L'Algérien Baghdad Bounedjah (en blanc) lors du tournoi de football des Jeux olympiques de Rio, en 2016. © Leo Correa/AP/SIPA

L’attaquant algérien Baghdad Bounedjah (27 ans) est une véritable machine à marquer. L’Oranais, qui évolue à Al-Sadd (Qatar) a déjà inscrit 35 buts avec son club cette saison en championnat. Également efficace avec la sélection - à qui il a notamment offert la victoire le 26 mars contre la Tunisie en amical (1-0) - il a déjà attiré l’attention de plusieurs équipes françaises.

• Sixième division à 20 ans

À presque 20 ans, quand d’autres évoluent déjà au plus haut niveau, Baghdad Bounedjah végétait en sixième division au Raed Chabab Gharb d’Oran, un des clubs de sa ville natale. Jusqu’au jour où Boualem Charef, un entraîneur passé par le banc de touche de plusieurs formations algériennes – et même, le temps d’un intérim, sur celui de la sélection nationale – découvre l’attaquant.


>>> À LIRE – CAN 2019 : huit choses à retenir de la dernière journée de qualification


Il lui propose de venir effectuer des tests à El Harrach, une équipe d’Alger que le technicien dirige. Bounedjah passe l’épreuve avec succès. Il signe en juin 2011 son premier contrat professionnel. Charef n’aura pas à regretter son choix : en deux saisons, son protégé inscrit 19 buts toutes compétitions confondues.

• Escale heureuse en Tunisie

Ses statistiques, prometteuses pour un joueur venu du monde amateur, s’exportent au-delà des frontières algériennes. En 2013, l’Étoile du Sahel, un des meilleurs clubs tunisiens, débauche Bounedjah, en lui offrant un salaire bien plus alléchant que celui qu’il touchait dans son pays.

Lors de son séjour à Sousse, il remporte deux fois la Coupe de Tunisie, et surtout la Coupe de la CAF en 2015

Le club de l’homme d’affaires Ridha Charfeddine ne va pas regretter son investissement. Dès sa première saison, l’Algérien termine meilleur buteur du championnat (14 buts). Lors de son séjour à Sousse, il remporte deux fois la Coupe de Tunisie, et surtout la Coupe de la CAF, en 2015, dont il termine meilleur buteur (6 buts). Une manie…

• 200 000 euros par mois au Qatar

Au printemps 2015, l’Étoile du Sahel vend son buteur au riche club qatari d’Al Sadd, mais celui-ci prête dans la foulée sa nouvelle recrue à la formation tunisienne, le temps de libérer une place pour un joueur étranger.


>>> À LIRE – Football : au Qatar, Samuel Eto’o coule une fin de carrière paisible et dorée


Dans la péninsule arabique, Bounedjah signe un premier contrat à 80 000 euros par mois, hors primes et avantages. Lors de sa première saison pleine à Doha, l’Oranais renoue avec ses bonnes vieilles habitudes, en s’offrant le titre de meilleur buteur du championnat 2016-2017 (24 buts). La saison suivante est un peu moins affriolante (16 buts), mais Bounedjah se console avec 13 buts en Ligue des champions asiatique.

Ses dirigeants lui font signer un nouveau contrat jusqu’au 30 juin 2024 – avec à la clé un salaire estimé à 200 000 euros par mois. Et Bounedjah de leur montrer qu’ils ne se sont pas trompés, puisqu’il comptabilise déjà 35 réalisations en 19 matchs de championnat.

• Huit buts en 21 sélections

L’attaquant est devenu international en 2014, quand Christian Gourcuff était le sélectionneur de l’Algérie – trois ans après avoir été appelé, mais sans jouer, par Vahid Halilhodzic. Depuis, Bounedjah a porté 21 fois les couleurs de son pays, inscrivant huit buts, dont six en 2018.

C’est un vrai joueur de surface, un vrai buteur, qui sent bien le jeu, toujours bien placé, résume Serge Romano, l’adjoint de Djamel Belmadi

« C’est un vrai joueur de surface, un vrai buteur, qui sent bien le jeu, toujours bien placé », résume Serge Romano, l’adjoint de Djamel Belmadi, le coach des Fennecs. Son efficacité en club et en sélection lui ont permis de doubler Islam Slimani, longtemps indéboulonnable avant-centre de l’Algérie. Bounedjah sera bien sûr un des hommes à suivre lors de la CAN 2019 en Égypte (21 juin-19 juillet), puisque les Algériens ont décroché leur qualification pour la phase finale.

• Convoité par des clubs de Ligue 1

Lors du mercato hivernal, le nom de Baghdad Bounedjah a circulé à Marseille – qui a finalement recruté l’Italien d’origine ghanéenne Mario Balotelli. Lille et Nantes avaient également pris des renseignements sur l’attaquant, dont l’adaptation à un championnat plus relevé que celui du Qatar demeure un point d’interrogation.

« Je pense qu’il a les qualités pour jouer par exemple en France, car c’est un footballeur plutôt complet, travailleur, et qui peut encore progresser », explique Serge Romano. Le prochain mercato estival pourrait confirmer l’intérêt réel de clubs européens, même si le montant du transfert – estimé à au moins 15 millions d’euros – et le salaire du joueur seront des points déterminants.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte