Politique

De retour au Gabon, Ali Bongo Ondimba va devoir rassurer

Ali Bongo Ondimba et son épouse, Sylvia, à l'arrivée du président gabonais à Libreville, samedi 23 mars 2019. © DR / Présidence gabonaise (Twitter)

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a été accueilli par la foule à son retour officiel à Libreville, samedi soir. Un premier test pour le chef de l’Etat, qui doit encore rassurer sur sa capacité à diriger le pays.

« Ali est vivant, je l’ai vu de mes propres yeux ! », s’exclame Leslie, mère de famille d’une quarantaine d’année et membre du parti au pouvoir, le Parti démocratique Gabonais (PDG). Samedi, comme elle, des milliers de Gabonais ont joué aux Saint Thomas, pour assister au retour du président au Gabon, près de cinq mois après un AVC qu’il a soigné en Arabie Saoudite puis au Maroc.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte