Bourse

Gabon-Cameroun : Libreville s’oppose au régulateur boursier de l’Afrique centrale

La BVMAC, bourse de Libreville, au Gabon. © © Tiphaine St-Criq/J.A.

Le ministre gabonais de l’Économie récuse la décision de la Cosumaf de mettre la BVMAC sous administration provisoire, à la demande de la banque centrale, pour accélérer la fusion des bourses de Douala et de Libreville.

Coup de théâtre sous le ciel de Libreville. Le 18 mars, Jean-Marie Ogandaga, le ministre gabonais de l’Économie, écrit à Nagoum Yamassoum, le président de la  Commission de surveillance du marché financier d’Afrique centrale (Cosumaf), pour récuser sa décision de mettre la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) de Libreville sous administration provisoire.


>>>À LIRE. Bourse : la Cosumaf planche sur le rapprochement Libreville-Douala


Quelques jours avant, le 13 mars, le dirigeant du régulateur boursier régional, répondant à une demande d’Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des états de l’Afrique centrale (BEAC) chargé de superviser la fusion des marchés financiers du Cameroun et de la Cemac, avait en effet décidé de placer la bourse de Libreville sous ce régime provisoire.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte