Société

Abdessalam Yassine

Leader d'Al Adl wal Ihsane, 79 ans, Maroc

On ne manquera pas encore, en 2008, d’annoncer la mort d’Abdessalam Yassine, le leader d’Al Adl wal Ihsane (« Justice et bienfaisance »), confrérie mystique doublée d’un parti politique plus ou moins toléré. Octogénaire, malade, le cheikh a réduit ses activités. Si on ne peut véritablement remplacer le dépositaire de la « baraka », le fluide sacré, source de son influence, le nom de son successeur est connu. Ce sera Mohamed Abbadi. Pour nombre d’observateurs, la disparition du chef de file d’Al Adl wal Ihsane n’aurait pas que des répercussions négatives. S’interdisant tout recours à la violence mais refusant de reconnaître les institutions, son mouvement incarne une dissidence qui n’est pas pour déplaire au pouvoir. S’il relaie et amplifie le mécontentement, il le canalise et, surtout, il barre la route aux « mauvais » islamistes, partisans du djihad. Al Adl wal Ihsane constitue toutefois une redoutable force. Qui, avec la disparition de cheikh, pourrait modifier la donne politique.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte