Justice

Cameroun : Gervais Mendo Ze et Polycarpe Abah Abah condamnés dans l’affaire de la gestion de la CRTV

Une vue de Yaoundé, Cameroun © Maboup pour JA

Le Tribunal criminel spécial (TCS) a prononcé mardi quatre nouvelles condamnations à l’encontre de Gervais Mendo Ze, Polycarpe Abah Abah, Jean-Marie Akono Ze et Jean-Paul Amang Bitegni, dans le cadre de détournements de fonds publics à la télévision nationale CRTV.

L’opération Épervier a encore frappé. Alors que les yeux des habitués du Tribunal criminel spécial (TCS) sont davantage tournés vers l’ancien ministre de la Défense Edgar Alain Mebe Ngo’o, arrêté début mars, le tribunal a prononcé mardi 19 mars quatre nouvelles condamnations dans le cadre de l’affaire des détournements de fonds publics de la CRTV.

Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la CRTV, a été condamné à vingt ans de prison ferme. Il était en détention provisoire depuis 2014 à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé. Il a été reconnu coupable du détournement de 18 milliards de francs CFA (environ 27,4 millions d’euros) dans les budgets de fonctionnement de la télévision nationale en 2004 et 2005.

Dans la même affaire, Polycarpe Abah Abah, ancien ministre des Finances, a écopé de dix-huit ans de prison ferme. Emprisonné au secrétariat d’État à la Défense, où il purge une peine de vingt ans de prison dont il a écopé dans une autre affaire, il était accusé d’avoir détourné 205,873 millions de francs CFA des caisses de la CRTV.

Amadou Vamoulké, prochain sur la liste ?

Deux autres coaccusés, Jean-Marie Akono Ze et Jean-Paul Amang Bitegni, ont écopé de la même peine, soit dix-huit ans d’emprisonnement. Mais ces condamnations ne devraient pas clore les débats du TCS au sujet de la gestion de la CRTV. Le successeur de Mendo Ze à la tête de la télévision nationale, Amadou Vamoulké, est en effet toujours poursuivi.

Incarcéré depuis 2016, ce dernier, âgé de 69 ans, est lui aussi soupçonné de détournements de fonds, au même titre que Mendo Ze. Mais son procès a pour la 17e fois été renvoyé, le 1er mars dernier. Une nouvelle audience est prévue le 1er avril prochain.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte