Société

Desmond Tutu

Par
Mis à jour le 21 décembre 2007 à 10:12

Ancien archevêque du Cap, Prix Nobel de la Paix, 76 ans, Afrique du Sud

Malgré son âge avancé, l’esprit de résistance n’a jamais quitté Mgr Desmond Tutu, ancien archevêque du Cap et premier primat noir anglican d’Afrique australe. Toute sa vie durant, le prélat s’est battu. Contre l’apartheid d’abord et avant tout. Contre le racisme, l’homophobie, le sida, la pauvreté, bref contre toutes les injustices qu’a connues la « nation Arc-en-Ciel » (l’expression est de lui), son pays natal. Ses discours inspirés, son sourire charmant et sa voix éraillée sont connus et appréciés de tous les Sud-Africains, pour lesquels, après Nelson Mandela, il reste une autorité morale sans égale. Après la victoire contre l’apartheid, le Prix Nobel de la Paix (1984) Mgr Desmond Tutu n’a pas posé son bâton de pèlerin et continue de dénoncer les agissements de ses contemporains. Il a longtemps reproché à Thabo Mbeki sa piètre gestion de la pandémie de sida. Mais c’est contre son probable successeur, Jacob Zuma, qu’il est aujourd’hui le plus virulent. Depuis le procès pour viol contre l’ex-vice-président, en 2006, il a appelé (en vain) les militants du Congrès national africain (ANC) à ne pas le choisir pour occuper le fauteuil de chef d’État. Le combat n’est pas fini, semble-t-il.