Sécurité

Burkina Faso : un prêtre burkinabè enlevé près de la frontière malienne

Une unité de l'armée burkinabè lors de l'attaque de l'état-major, à Ouagadougou, le 2 mars 2018. (Photo d'illustration)

Une unité de l'armée burkinabè lors de l'attaque de l'état-major, à Ouagadougou, le 2 mars 2018. (Photo d'illustration) © Ludivine Laniepce/AP/SIPA

Un prêtre burkinabè a été enlevé dimanche près de Djibo, chef-lieu de la province du Soum, dans la région frontalière du Mali, en proie à de nombreuses attaques jihadistes.

« L’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo, parti à Bottogui, hier dimanche 17 mars 2019, pour la messe, n’est pas rentré à Djibo jusqu’à cette heure », a annoncé l’évêque de Dori, Mgr Laurent Dabiré dans un communiqué. « L’alerte a été donnée dès hier (dimanche) vers 20h30 au niveau des forces de défense et de sécurité de Djibo, mais nous restons sans nouvelle », a-t-il précisé.

Selon une source sécuritaire jointe par l’AFP, « des opérations de ratissage ont été menées » dès l’alerte mais « aucune trace de lui où de son véhicule » n’a été retrouvée. « Il a vraisemblablement été enlevé par des individus armés aux environs de Sergosoma, vers 1h00 (locales et GMT), selon les témoignages des habitants », a précisé cette source.

Mi-février, un prêtre espagnol et quatre douaniers avaient été tués dans une attaque jihadiste dans l’est du Burkina, alors qu’au Niger voisin un missionnaire italien a été enlevé dans le Tillaberi en septembre 2018.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte