Société

Côte d’Ivoire : projet de destruction de quartiers précaires à Abidjan

Le gouvernement ivoirien va procéder à la destruction d’une partie des « quartiers précaires » d’Abidjan, qui ne pourront faire partie des projets de réhabilitation, a affirmé vendredi 15 mars le ministre ivoirien de la Construction, Bruno Koné.

Par
Mis à jour le 16 mars 2019 à 12:14

Des enfants dans un quartier d’Abidjan. Photo d’illustration. © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

Capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan compte environ cinq millions d’habitants, dont plus d’un cinquième vivent dans ces quartiers « précaires », selon les autorités. « Il est dénombré dans la seule ville d’Abidjan 132 quartiers précaires (…), qui abritent 1,2 million d’Abidjanais », a déploré Bruno Koné, le ministres de la Construction, lors de la présentation d’un prochain salon de l’architecture. « Nous n’avons pas le droit d’être indifférents et de regarder ces quartiers précaires se développer et se multiplier, dans des conditions dangereuses et indignes pour les populations qui y habitent », a déclaré le ministre.

Zones à risque

Les autorités ont prévu un Projet d’aménagement des quartiers restructurés d’Abidjan (PAQRA), soutenu par la Banque mondiale. Mais tous les quartiers ne pourront pas être ainsi réhabilités. « Ces quartiers non restructurables, dans l’intérêt de tous, y compris dans celui des populations qui y habitent, seront purement et simplement déguerpis (évacués, ndlr) et détruits », a martelé Bruno Koné.

Ces quartiers précaires sont situés dans des zones à risque appelées « bas-fonds » et exposés aux catastrophes, notamment les inondations pendant la grande saison pluvieuse qui dure de juin à août. Des dizaines de milliers de personnes, pauvres ou issues de la classe moyenne, s’entassent sur ces sites.