Dossier

Cet article est issu du dossier «Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Voir tout le sommaire
Politique

Algérie : « Le pouvoir cherche à diviser le mouvement pour s’imposer comme seul recours »

Un drapeau algérien sur la place de la République à Paris, dimanche 17 mars 2019 (photo d'illustration). © Rafael Yaghobzadeh/AP/SIPA

Risque sécuritaire, incapacité du mouvement à se structurer, absence d'alternative... Après presque un mois de mobilisation, le politologue Noureddine Bekkis analyse la contestation populaire historique qui secoue l'Algérie. Pour lui, « tous les scénarios sont possibles ». Entretien.

Alors que les manifestations quotidiennes demandant la fin du régime Bouteflika se poursuivent, les représentants du gouvernement ont enchaîné ces derniers jours les rencontres médiatiques et diplomatiques pour défendre le plan d’action proposé par le président. Ce dernier entend former un gouvernement de compétences nationales, mais aussi organiser une conférence nationale à laquelle seront conviées la société civile et l’opposition. Le but, entre autres : rédiger une nouvelle Constitution, qui sera validée par référendum et marquera le début de la IIe République algérienne.


>>> À LIRE – Algérie : comment le régime Bouteflika a fait volte-face


Noureddine Bekkis, professeur en sciences politiques à l’université d’Alger, décrypte pour Jeune Afrique les raisons de l’opposition massive à ces promesses et envisage les possibles dénouements de la situation.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

«Démission de Bouteflika : les six semaines qui ont ébranlé l'Algérie»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte