Mines

Or : Barrick abandonne son OPA hostile sur Newmont Mining

Mark Bristow lors d'une présentation au Nasdaq, à New York, le 15 mai 2006.

Mark Bristow lors d'une présentation au Nasdaq, à New York, le 15 mai 2006. © Mark Lennihan/AP/SIPA

L’annonce le 11 mars de l’accord trouvé entre Barrick et Newmont Mining pour la création d’une coentreprise visant à exploiter en commun leurs gisements dans le « Gold country » du Nevada a sonné la fin de l’OPA hostile du premier sur le second, annoncée le 25 février dernier.

Emmenée par le Sud-Africain Mark Bristow, fondateur de Randgold, très présent sur le continent, devenu CEO de Barrick après la fusion de sa compagnie avec celui-ci, cette acquisition se justifiait principalement par les synergies au Nevada. 

Après cet accord, l’américain Newmont Mining, présidé par Gary Goldberg, devrait donc pouvoir poursuivre son projet de fusion – à l’amiable celui-là – avec le canadien GoldCorp, que Mark Bristow fustigeait auparavant.

Des tensions pour Barrick en Tanzanie

Quant à Barrick, il va continuer sa revue d’actifs suite à sa fusion avec Randgold, qui n’est entrée en vigueur que le 2 janvier dernier, pour identifier les gisements à conserver, notamment en RDC, au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en Tanzanie.

Parmi les mines en exploitation qui requièrent d’urgence l’attention de Bristow et du management de Barrick sur le continent, ceux de sa filiale Acacia Mining ,active en Tanzanie, qui est couteaux tirés avec le gouvernement. Non content de lui avoir signifié un redressement fiscal pharaonique – de 190 milliards de dollars – en 2017, à propos duquel les discussions achoppent, les autorités de Dar-Es-Salaam ont accusé le 8 mars la compagnie minière de pollution des eaux aux alentours du gisement d’or de North Mara.

L’État menace de fermer le site si Acacia Mining ne colmate pas d’ici le 30 mars ce qu’il dit être une fuite d’eau contaminée d’un barrage-réservoir de résidus miniers.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte