Pétrole & Gaz

Pétrole : Eni annonce la découverte d’un gisement majeur au large de l’Angola

Implantée depuis 1980 en Angola, l'entreprise italienne Eni y extrait actuellement 155 000 barils de pétrole chaque jour. © Eni

Eni vient d'annoncer la découverte d'un gisement de pétrole à 180 kilomètres des côtes angolaises. Le consortium composé du groupe italien, de la compagnie publique Sonangol et de SSI Fifteen Ltd y envisage une production conjointe de 20 000 barils par jour.

La compagnie pétrolière italienne Eni a annoncé le 13 mars la découverte d’un gisement de pétrole majeur en Angola, dans le secteur du champs pétrolier baptisé Agogo.

Ce puits découvert en eaux profondes à environ 180 kilomètres des côtes angolaises, grâce à des forages allant de 1 636 à 4 450 mètres de profondeur, pourrait contenir entre 450 et 650 millions de barils de pétrole léger. Ce réservoir possède d’excellentes propriétés pétrophysiques a ajouté la firme, qui envisage une capacité de production supérieure à 20 000 barils par jour.


>>> À LIRE – ENI assume son rang en Afrique


La troisième découverte depuis 2018

Après les champs de Kalimba et Afoxé, il s’agit ainsi de la troisième découverte à caractère commercial réalisée par le consortium du bloc 15/06, dans le cadre de la campagne d’exploration lancée en 2018. Ce consortium est une joint-venture composée d’Eni (36,8% de parts), de l’entreprise publique angolaise Sonangol (36,8%) et de SSI Fifteen Ltd (26,3%).

La découverte tombe au bon moment pour l’Angola, dont le déficit budgétaire a atteint 6% du PIB en 2017 et la dette publique représente 64% du PIB. Le pays a d’ailleurs fait appel au Fonds monétaire international (FMI) en août 2018, afin d’obtenir un éventuel programme de soutien financier.


>>> À LIRE. Pétrole : les majors relancent l’exploration


Deuxième producteur africain de pétrole brut, l’Angola souffre depuis 2014 de la baisse des prix du pétrole. L’État souhaite diversifier son économie, mais l’or noir reste ultra dominant dans son activité, puisqu’il génère 40% du PIB national et 95% des exportations du pays.

La découverte d’Agogo est également bénéfique pour Eni : implantée en Angola depuis 1980, la compagnie y produit environ 155 000 barils par jour. Sur le plan international, elle a produit 1,85 million de barils par jour en 2018, et cherche à diversifier ses sources d’approvisionnement.

Elle prévoit dans ce contexte de dévoiler le vendredi 15 mars son nouveau plan stratégique pour l’horizon 2022.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte