Immigration

Soupçonnés d’être des passeurs de migrants, deux Sénégalais écroués en Espagne

Des migrants et des réfugiés à bord d'une embarcation, en mer Méditerranée, en mai 2018. © Felipe Dana/AP/SIPA

Les deux jeunes sénégalais sont soupçonnés d'avoir fait traverser la Méditerranée à 54 migrants africains qui payaient « 4 000 euros chacun », a annoncé la police espagnole.

Les deux Sénégalais de 21 et 26 ans ont été placés en détention provisoire en Andalousie, dans le sud de l’Espagne. Ils sont soupçonnés d’avoir dirigé une « embarcation depuis la côte marocaine jusqu’au lieu où (les migrants) ont été secourus en haute mer », a indiqué la police espagnole dans un communiqué publié lundi 11 mars.

Le 28 février, un canot pneumatique de neuf mètres de long avait été intercepté au large d’Almeria, en Andalousie. À son bord, les deux hommes, ainsi que 54 migrants, dont 11 femmes et trois mineurs.

4 000 euros

Après avoir interrogé les migrants à leur arrivée, la police a identifié les deux Sénégalais comme « les responsables des systèmes d’orientation et de navigation de l’embarcation ». « Chaque migrant devait payer quelque 4 000 euros pour embarquer très tôt le matin et partir vers les côtes espagnoles », a rapporté la police.

Depuis le début de l’année 2019, au moins 73 migrants sont morts en tentant la traversée entre le Maroc et l’Espagne, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), contre 107 durant la même période de l’année précédente.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte