Télécoms

L’Afrique, nouveau terrain de jeu des drones ?

Marc Zuckerberg rêve d'une armada de 11 000 drones pour apporter internet sur le continent. DR ©

Livraison de colis, aide humanitaire, antennes relais... Les drones semblent bons à tout faire et l'Afrique pourrait bien devenir le terrain de jeu idéal pour expérimenter de nouvelles applications.

Avec ses grands espaces et ses réseaux de transport limités, l’Afrique pourrait être le terrain de jeu idéal pour les drones. Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, rêve d’une armada de 11 000 drones utilisés comme antennes relais pour apporter internet partout sur le continent. Google a offert des drones aux réserves africaines pour traquer les braconniers, d’autres pourraient suivre les troupeaux en temps réel. La mission Monusco de l’ONU en RD Congo les utilise déjà pour surveiller les frontières…

Lire aussi :

– High Tech : Facebook prévoit d’utiliser des drones pour conquérir l’Afrique (et le monde)
– Révolution numérique : « Il n’y a pas de raison que l’innovation ne vienne pas de notre continent »
– L’Afrique, cible des avionneurs au salon du Bourget

Surveillance des frontières

Les applications possibles sont infinies : livraison de colis, aide humanitaire, cartographie, collecte de données météorologiques, voire répression – les Sud-Africains ont mis au point le Skunk, un drone antiémeute.

Reste à définir un cadre juridique. L’Afrique du Sud, pays en pointe technologiquement dans le domaine, a interdit leur usage en attendant de légiférer.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte