Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle au Sénégal : un « coup KO » réussi pour Macky Sall»

Voir tout le sommaire
Elections

Présidentielle au Sénégal : Macky Sall réélu au premier tour, selon les résultats provisoires

Meeting de Macky Sall à Guediawaye, le mercredi 20 février 2019.

Meeting de Macky Sall à Guediawaye, le mercredi 20 février 2019. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Macky Sall a remporté la présidentielle dès le premier tour, selon les résultats provisoires proclamés ce jeudi par la Commission nationale de recensement des votes. Ces chiffres doivent encore être validés par le Conseil constitutionnel. Les quatre autres candidats ont annoncé ne pas vouloir déposer de recours devant le Conseil constitutionnel.

Selon la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), Macky Sall a donc remporté son pari : « Un coup KO ». D’après les résultats provisoires rendus publics ce jeudi, le président sortant a en effet remporté la présidentielle dès le premier tour, avec  58,27 % des suffrages exprimés. Idrissa Seck, crédité de 20,50 %, arrive second, devant Ousmane Sonko (15,67%), Issa Sall (4,07%) et Madické Niang (1,48%) .

Le taux de participation, selon la CNRV, est de 66,23%.


>>> À LIRE – Réélection de Macky Sall au Sénégal : ses adversaires contestent mais renoncent à un recours


Dans le détail, les résultats sont les suivants :

6 683 043 électeurs inscrits ; 4 426 344 votants ; 42 465 bulletins nuls ; 4 383879 suffrages valablement exprimés.

· Macky Sall : 2 554 605 voix, soit 58,27 %

· Idrissa Seck : 898 674 voix, soit 20,50%

· Ousmane Sonko : 687 065 voix,  soit 15,67%

· Issa Sall : 178 533 voix, soit 4,07%

· Madické Niang : 65 002 voix, soit 1,48%

« La représentante d’Idrissa Seck n’a pas signé le procès-verbal », a précisé le juge Demba Kandji, président du CNVR, qui a souligné par ailleurs que « les observations des représentants d’Ousmane Sonko, Madické Niang et Issa Sall » ont été annexées au procès-verbal de proclamation des résultats, en vue d’être « soumis à l’appréciation du Conseil constitutionnel. »

L’opposition « rejette fermement » les résultats, mais ne déposera pas de recours

Le juge Demba Kandji, président de la Commission nationale de recensement des votes, lors de la proclamation des résultats provisoires donnant la victoire de Macky Sall au premier tour, le 28 février 2019..

Le juge Demba Kandji, président de la Commission nationale de recensement des votes, lors de la proclamation des résultats provisoires donnant la victoire de Macky Sall au premier tour, le 28 février 2019.. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

Dans un communiqué commun diffusé quelques minutes après la proclamation des résultats, les quatre candidats malheureux, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang, affirment qu’ils ne « feron[t] aucun recours devant le Conseil constitutionnel ».

« Nous rejetons fermement et sans aucune réserve ce résultat », écrivent les quatre candidats de l’opposition, qui évoquent « un résultat qui reflète parfaitement la commande du président sortant ». Ils accusent par ailleurs Macky Sall d’avoir « confisqué la volonté du peuple souverain et sera seul à assumer les conséquences face au peuple et face à l’histoire ».

Le camp de Macky Sall célèbre sa victoire

Des partisans de Macky Sall célèbrent la victoire de leur candidat, devant le siège de l'APR à Dakar, le 28 février 2019.

Des partisans de Macky Sall célèbrent la victoire de leur candidat, devant le siège de l'APR à Dakar, le 28 février 2019. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

Aminata Touré, mandataire de la campagne de Macky Sall, s’est adressée aux militants de la majorité depuis le siège de l’APR, peu après la proclamation des résultats provisoires. Elle a exprimé sa satisfaction et adressé ses « remerciements au peuple sénégalais ».

« Nous avons réalisé ce à quoi nous avons œuvré pendant des mois. Maintenant on se remet au travail », a ajouté El Hadj Hamidou Kassé, ministre conseiller à la communication de Macky Sall, joint par Jeune Afrique. Le président sortant, Macky Sall qui était resté à son domicile, ne s’est pour sa part pas exprimé.

72 heures pour déposer d’éventuels recours

Dès dimanche soir, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne avait revendiqué la victoire de Macky Sall. « Sur la base des résultats que nous avons compilés, il faut féliciter le président Macky Sall pour sa réélection avec un minimum de 57% des voix », avait-il déclaré, déclenchant la colère des candidats de l’opposition.


>>> À LIRE – Présidentielle au Sénégal : pourquoi une telle confusion autour des résultats ?


Idrissa Seck et Ousmane Sonko ont multiplié depuis les déclarations remettant en cause la victoire de Macky Sall dès le premier tour, affirmant qu’un second tour est « inévitable ».

Mercredi, le décompte effectué par la Coalition Idy 2019 donnait une toute autre photographie des résultats du premier tour. Selon l’ancien Premier ministre, Macky Sall obtiendrait en effet un score de 46,68 %. Idrissa Seck et Ousmane Sonko recueilleraient de leur côté, respectivement, 27,68 % et 19,57 % des suffrages.

Lire les autres articles du dossier

«Présidentielle au Sénégal : un « coup KO » réussi pour Macky Sall»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte