Football

Maroc – Hervé Renard : « Oussama Idrissi va apporter un peu plus de concurrence »

L'attaquant marocain d'AZ Alkmaar (Pays-Bas) Oussama Idrissi. © Capture d'écran Instagram

Né aux Pays-Bas, l’attaquant d’AZ Alkmaar (1ère division néerlandaise) Oussama Idrissi (23 ans) a finalement décidé de jouer pour le Maroc. Une bonne nouvelle pour les Lions de l’Atlas et Hervé Renard, leur sélectionneur français, avec qui Jeune Afrique s'est entretenu en exclusivité.

Il était venu une première fois au dernier stage du Maroc, en novembre dernier, en préparation des matchs face au Cameroun (2-0), en qualifications pour la CAN 2019, puis de l’amical remporté en Tunisie (1-0). Oussama Idrissi n’avait participé à aucune des deux rencontres, mais s’était imprégné de l’ambiance, et avait fait connaissance avec les internationaux marocains.


>>> À LIRE – Football : du Maroc à la Guinée, le classement JA 2018 des meilleures sélections africaines


« C’est quelqu’un de très rigoureux, de très professionnel. Il est beaucoup dans la réflexion. Quand il prend une décision, c’est qu’elle a été bien mûrie auparavant. Oussama s’était entraîné avec nous, il avait observé notre façon de travailler, et compris que la fédération était très professionnelle et qu’elle était ambitieuse », raconte Hervé Renard à Jeune Afrique.

International néerlandais chez les jeunes

Le sélectionneur des Lions de l’Atlas avait pris contact au mois de septembre avec le natif de Berg-op-Zoom – une petite ville située à une soixantaine de kilomètres au sud de Rotterdam. L’attaquant avait déjà été approché début 2018 par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), mais il avait repoussé la proposition, car il souhaitait terminer la phase de qualifications pour l’Euro 2019 des moins de 21 ans avec les Espoirs néerlandais – inscrivant finalement trois buts.

On lui a laissé le temps nécessaire pour faire son choix. On sait que pour un binational, ce n’est jamais évident

International avec son pays de naissance dans les catégories de jeunes (U16, U17, U20, U21), Idrissi n’avait cependant pas fermé la porte au Maroc. Ses parents, originaires de Tétouan (dans le nord du royaume), se sont installés aux Pays-Bas, où leur fils a toujours joué et vécu. Passé par des clubs comme le NAC Breda ou le Feyenoord Rotterdam, il a signé son premier contrat professionnel avec le FC Groningen, avec qui il a fait ses débuts en Eredivisie (Division 1) en décembre 2015, avant d’être transféré en janvier 2018 à Alkmaar – pour 2 millions d’euros.

La nouvelle recrue de Renard a pris sa décision après avoir de nouveau échangé avec le sélectionneur, mais également avec Fouzi Lekjaa, le puissant patron de la FRMF. « On lui a laissé le temps nécessaire pour faire son choix, poursuit Renard, seul technicien à avoir remporté deux Coupes d’Afrique. On sait que pour un binational, ce n’est jamais évident. Il aurait pu poursuivre sa carrière internationale avec les Pays-Bas. (…) Oussama est un joueur très intéressant. Il a de vraies qualités techniques, de percussion, de vitesse. Il est capable de prendre la profondeur, et il sait non seulement faire marquer, mais aussi marquer. » Ses statistiques de la saison le prouvent : sept buts et six passes décisives en championnat, six réalisations en Coupe des Pays-Bas.

Dernière recrue de la diaspora oranje

La fédération néerlandaise a pris acte du choix d’Idrissi, en reconnaissant que le joueur ne faisait pas partie des plans à court terme de Ronald Koeman, le sélectionneur des Oranje. Le joueur a également mis en avant, outre le projet sportif du Maroc, ses origines, et sa volonté de suivre la culture musulmane de son père.

« Oussama parle, outre le néerlandais, l’arabe et l’anglais. Il n’y aura donc aucun problème de communication. De plus, son arrivée va apporter un peu plus de concurrence, dans un secteur où on retrouve également Hakim Ziyech, Nordin Amrabat ou Sofiane Boufal. Plus on a de joueurs de qualité, mieux c’est. Ziyech a décidé de jouer pour le Maroc alors qu’il est né aux Pays-Bas. Achraf Hakimi, sélectionnable pour l’Espagne, a également fait ce choix de porter le maillot de son pays d’origine. C’est également le cas d’Amine Harit, né en France », se félicite Renard.


>>> À LIRE – Hervé Renard : « Le Maroc fait partie des gros outsiders de la CAN 2019 »


L’attaquant d’Alkmaar sera convoqué pour les deux prochains matches des Lions de l’Atlas, le 22 mars au Malawi, en qualifications pour la CAN 2019 (le Maroc a déjà validé sa présence en Égypte), puis pour la réception de l’Argentine de Lionel Messi, quatre jours plus tard au stade Ibn-Batouta à Tanger. Hervé Renard et son staff publieront le 12 mars la liste des 25 joueurs retenus. Après Ziyech, El Ahmadi, Mazraoui, Labyad, Ayoub, Boussoufa, Nordin et Sofyan Amrabat, Oussama Idrissi pourrait donc être le dernier joueur d’origine marocaine né aux Pays-Bas à rejoindre les Lions de l’Atlas.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte