Finance

Le Niger veut lever 60 milliards de F CFA sur les marchés pour financer son programme d’investissement

Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) à Abidjan, place boursière de l'UEMAO © Jacques Torregano pour JA © Jacques Torregano pour JA

Le Niger veut mobiliser 60 milliards de F CFA (91,5 millions d'euros) sous forme d'obligations sur le marché de l'UEMAO afin de financer son programme d'investissement 2019.

Le Niger a émis ce lundi 25 février 6 millions d’obligations sur les marchés financiers de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMAO), pour une valeur unitaire de 10 000 F CFA. L’opération prendra fin le 25 mars prochain. L’État nigérien annonce un taux d’intérêt annuel de 6,5 % par opération, pour les sept années à venir. Les premier coupons seront à régler un an après leur acquisition.

Convaincre les investisseurs

Pour convaincre les investisseurs de souscrire, les autorités mettent en avant les bonnes performances de l’économie nigérienne, qui a enregistré une croissance de 5,2% en 2018 et 4,9% en 2017. Porté par les secteurs primaire et tertiaire, et malgré la lutte antiterroriste qui aspire 15 % du budget national, l’État vise un taux de croissance 7 %  en moyenne pour les cinq prochaines années.

Malgré une dette équivalente à 44 % du PIB en 2017, les précédentes émissions d’obligations nigériennes ont rencontré un franc succès. En 2014 par exemple, les souscriptions avaient atteint 57 milliards F CFA, alors que l’objectif fixé par les autorités – et atteint – était de 30 milliards F CFA. Pour la campagne actuelle, le Niger bénéficie de l’appuie de la BNP Paribas et de BICI Bourse.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte