Télécoms

Maroc Telecom bientôt le nouvel opérateur du Tchad ?

Abdeslam Ahizoune, président du groupe Maroc Telecom, a été le 19 février par le président tchadien Idriss Déby Itno. © Présidence du Tchad

Le président du groupe Maroc Telecom a été reçu en début de semaine par le président tchadien Idriss Déby Itno, en vue d'une probable entrée du groupe marocain sur le marché téléphonique du Tchad.

Après l’annonce de ses bonnes performances pour l’année 2018 (un chiffre d’affaires de plus de 36 milliards de dirhams – 3,3 milliards d’euros –, soit une hausse de 3,1 % sur un an), le groupe Maroc Telecom semble amorcer un nouvel élargissement de son activité au Tchad. Abdeslam Ahizoune, président du directoire du groupe, a en effet été reçu le 19 février par le président tchadien Idriss Déby Itno.

Au cours de cette audience, « Abdeslam Ahizoune a fait part de la forte volonté de son groupe d’accompagner le Tchad dans son développement numérique », a indiqué la présidence à l’issue de l’audience, ajoutant que le dirigeant de Maroc Telecom « affirme avoir eu une oreille attentive auprès du chef de l’État qui lui a signifié la disponibilité du gouvernement d’accueillir à bras ouverts tout investisseur ».

Un nouveau concurrent face à Tigo et Airtel

Ce nouveau marché viendrait s’ajouter aux neuf pays africains dans lesquels le groupe est déjà implanté avec sa filière Moov (Mauritanie, Burkina Faso, Gabon, Mali, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Niger et Centrafrique). Dans chacun de ces pays, sauf en Centrafrique, son activité croissante participe aux bons résultats du groupe.


>>> À LIRE – Télécommunications : Maroc Telecom récolte les fruits de son offensive subsaharienne


S’il accède au marché tchadien, le groupe devra faire face à deux concurrents eux aussi étrangers, le luxembourgeois Tigo et l’indien Airtel. Le seul opérateur national est la Société des télécommunications du Tchad (Sotel). En grande difficulté, cette dernière fait l’objet d’un plan de restructuration qui passera probablement par une privatisation de ses parts, comme ce fut le cas en 2010 puis en 2014.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte