Entreprises & marchés

Relation client : Saham et Bertelsmann donnent naissance à Majorel

De g. à d., Thomas Mackenbrock , DG d'Arvato CRM Solutions, Moulay Mhamed Elalamy, représentant de Saham, et Thomas Rabe, PDG de Bertelsmann. © Bertelsmann

Quatre mois après l’annonce du partenariat entre Saham et Bertelsmann, les deux sociétés ont dévoilé le nom de leur coentreprise, dans laquelle chaque actionnaire apporte 50 % des parts. La nouvelle société, Majorel, se positionne déjà comme un leader mondial.

Le 18 septembre 2018, le groupe marocain Saham et l’allemand Bertelsmann annonçaient la fusion de leurs activités internationales de services externalisés, gérées auparavant par Arvato CRM Solutions, Phone Group, Ecco Outsourcing et Pioneers.

Les équipes de Majorel composées de 48 000 collaborateurs qui maîtrisent, en tout, 36 langues, vont couvrir 28 pays sur quatre continents. Grâce aux 500 clients que les deux groupes avaient, l’activité génère un chiffre d’affaires annuel de 1,2 milliard d’euros.

À en croire son management, la nouvelle entité est déjà leader sur les marchés européen, africain et du Moyen-Orient, mais devra se renforcer en Asie et en Amérique, où elle compte investir plusieurs millions d’euros. Selon nos informations, Majorel fait notamment du très gros marché indien une priorité pour les premières années, tout en visant la consolidation de sa position de leader dans la zone EMEA.

Doubler l’activité d’ici 2027

« Nous comptons investir de manière significative dans l’humain, dans la data et dans la technologie, pour nous permettre d’innover et d’apporter à nos clients des solutions et des produits optimisés et performants », promet Thomas Mackenbrock, directeur général de Majorel.

Alors que le marché de la relation client connaît de gros changements en raison de l’évolution rapide du paysage technologique, les actionnaires veulent prendre un peu d’avance sur la concurrence, et prévoient un doublement de l’activité d’ici 2027.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de la relation client, avec des défis importants qui exigent des solutions et des technologies innovantes et durables pour assurer les meilleures expériences à nos clients », précise le directeur général de Majorel, qui a passé de nombreuses années chez Bertelsmann après une expérience chez McKinsey.

Ce dernier sera aidé par Dominique Decaestecker au poste de directeur des opérations, de Marc Noortman, responsable de la relation client, et d’Otmane Serraj, en charge des finances. Parmi les cadres dirigeants, figurent aussi Olivier Charlot, directeur régional de la zone Maroc, Afrique de l’Ouest, France et Pays-Bas et Hassan Ghellab, directeur général adjoint pour le Maroc. L’identité du président, qui doit être choisi par Saham, n’a en revanche pas été dévoilée.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte