Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle au Sénégal : un « coup KO » réussi pour Macky Sall»

Voir tout le sommaire
Elections

Présidentielle au Sénégal : pourquoi l’opposition s’inquiète des ingérences de l’exécutif dans le processus électoral

Lors des élections de 2012 au Sénégal (archives). © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Depuis plusieurs années, c'est le leitmotiv de l’opposition sénégalaise : le processus électoral manque de transparence et d'équité, et le scrutin risque d'être entaché de fraudes. Une accusation que les démentis successifs des autorités ne parviennent pas à dissiper.

L’élection qui se jouera dimanche 24 février est biaisée. C’est en tout cas ce que clame l’opposition sénégalaise, convaincue que le processus électoral n’a qu’un but : paver la route à une réélection de Macky Sall, candidat à sa propre succession. Outre les accusations de partialité à l’encontre de l’organisateur du scrutin, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, les détracteurs du processus en cours dénoncent le flou supposé qui entoure le fichier électoral, remis tardivement aux candidats, ou les dysfonctionnements dans la distribution, encore inachevée, des cartes d’électeurs.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

«Présidentielle au Sénégal : un « coup KO » réussi pour Macky Sall»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte