Défense

RDC : l’armée salue les redditions des miliciens depuis l’investiture de Tshisekedi

Un militaire des Forces armées de la RDC (FARDC). © MONUSCO

L’armée congolaise a salué jeudi les « nombreux cas de reddition » dans les régions du Kasaï (centre), Ituri (nord-est), Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema (est) observés depuis l’investiture d’un nouveau président de la République dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo. Elle a également appelé d’autres rebelles à suivre leur exemple dans ce pays en proie aux conflits armées.

« Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) félicitent tous les groupes armés qui ont accepté de déposer les armes pour permettre à la population de vivre sereinement dans la paix et la sécurité », écrit leur porte-parole, le général Léon-Richard Kasonga, dans ce texte daté de mercredi.

Les FARDC « encouragent les autres groupes armés qui tardent à entendre la voie de la raison à suivre cet exemple de haute portée patriotique en vue de leur participation au développement de notre pays », ajoute-t-il.

L’armée assure que « des dispositions ont déjà été prises et des structures mises en place pour la prise en charge » de ceux qui « acceptent de déposer les armes » et « exhorte tous les autres groupes armés qui sont prêts à quitter la brousse et à se rendre » à contacter les commandants de la région la plus proche.

« L’essentiel c’est qu’ils déposent les armes »

Leur intégration systématique dans l’armée reste incertaine. « L’essentiel c’est qu’ils déposent les armes. S’ils veulent intégrer l’armée, il y a un profil et un processus à respecter. La suite, on verra », a répondu le général Kasonga. L’officier ajoute que les miliciens démobilisés sont « amenés et regroupés » vers l’État major le plus proche.

Des mouvements de reddition des miliciens sont rapportés depuis l’investiture le 24 janvier du président Félix-Tshisekedi, issu de l’opposition. C’est le cas notamment au Kasaï (la région d’origine de la famille de Félix Tshisekedi), où plus de 600 miliciens se sont rendus.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte