Diplomatie

Maroc-Espagne : onze accords signés au premier jour de la visite de Felipe VI à Mohammed VI

Signature de convention devant les souverains Mohammed VI (à dr.) et Felipe VI, mercredi 13 février au Palais royal de Rabat. © AP/SIPA

Les rois du Maroc Mohammed VI et d'Espagne Felipe VI ont présidé mercredi à Rabat une séance de signature de onze accords bilatéraux, à l'occasion de la visite d'État du souverain espagnol au Maroc, dont le voisin du nord est le premier partenaire commercial.

Rabat et Madrid s’engagent notamment à établir un « partenariat stratégique » dans plusieurs domaines : énergie, lutte contre la criminalité, développement d’une troisième interconnexion électrique Maroc-Espagne…

Un mémorandum d’entente pour l’organisation d’une exposition à Madrid sur les collections royales des deux pays a également été paraphé, tandis que l’Espagne a finalisé la « donation irrévocable » au Maroc du théâtre Cervantès de Tanger, un chef-d’oeuvre architectural du XXe siècle qui tombait en ruines depuis la fin de la colonisation espagnole.


>>> À LIRE – Maroc – Espagne : les liaisons pragmatiques entre Mohammed VI et Felipe VI


Felipe VI, accompagné de la reine Letizia et d’une importante délégation, a entamé mercredi une visite d’État de deux jours au Maroc. Un « Conseil économique » maroco-espagnol sera lancé jeudi, selon le programme de la visite.

L’Espagne est un des principaux alliés du Maroc en Europe et son premier partenaire commercial, avec des flux commerciaux dépassant les 12 milliards d’euros en 2018, selon l’agence de presse officielle marocaine MAP. Le voisin du nord était en 2017 le premier client du Maroc, dont elle a absorbé 23,7 % des exportations, selon un organisme officiel marocain affilié au ministère de l’Économie. Mercredi soir, le roi du Maroc a offert un dîner de gala en l’honneur du roi et de la reine d’Espagne.

De gauche à droite : le prince héritier Moulay Hassan, les rois Felipe VI et Mohammed VI, et la reine Letizia d'Espagne, mercredi 13 février 2018 à l'occasion d'un dîner au Palais royal de Rabat. © AP/SIPA

« Excellence » des relations entre les deux pays

Cette visite de Felipe VI, sa deuxième comme roi après celle de juillet 2014, peu après son couronnement, avait à maintes reprises été reportée. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’était rendu au Maroc en novembre, rencontrant le roi Mohammed VI et le chef du gouvernement Saadeddine El Othmani.


>>> À LIRE – Migrants : le bras de fer Maroc-Espagne


L’an passé, plusieurs ministres et responsables espagnols se sont rendus à Rabat pour parler lutte antiterroriste et migration, louant l’ « excellence » des relations entre les deux pays voisins. Devenue l’an dernier la première porte d’entrée des migrants en Europe avec 55 756 arrivées par la mer, l’Espagne a plaidé des mois durant pour que l’Union européenne débloque des aides à destination de son voisin marocain afin de mieux gérer les flux clandestins sur la route occidentale de la Méditerranée.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte