Sécurité

Cameroun anglophone : une dizaine de blessés dans l’attaque du convoi d’un gouverneur

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 13 février 2019 à 12h00
Des soldats de la 21e brigade d'infanterie motorisée patrouillent dans les rues de Buea, région du sud-ouest du Cameroun, le 26 avril 2018.

Des soldats de la 21e brigade d'infanterie motorisée patrouillent dans les rues de Buea, région du sud-ouest du Cameroun, le 26 avril 2018. © Stringer/AFP

Bernard Okalia Bilai, le gouverneur du Sud-Ouest, se rendait à Kumba, où quatre personnes ont été tuées lundi par des séparatistes présumés dans l’attaque d’un hôpital. Les véhicules de son convoi ont été criblés de balles à deux reprises.

« Il y a eu onze blessés, dont plusieurs gravement atteints par balles », a déclaré un membre du convoi du gouverneur Bernard Okalia Bilai, attaqué mardi 12 février dans  la région anglophone du sud-ouest du Cameroun.

Bernard Okalia Bilai, accompagné d’une forte escorte militaire dans cette zone en conflit, se rendait de Buea, capitale régionale, à Kumba, où quatre personnes ont été tuées lundi par des séparatistes présumés dans l’attaque d’un hôpital.

Véhicules criblés de balles

L’information a été confirmée par une source proche des services de sécurité de la région, qui a imputé l’attaque aux séparatistes anglophones. « Le convoi a été attaqué aussi bien à l’aller qu’au retour », a indiqué le membre du convoi du gouverneur. Des photos de l’attaque montrent des impacts de balles sur les carrosseries des véhicules pris pour cible.


>>> À LIRE – Cameroun : les véritables victimes de la crise anglophone


Kumba est l’une des villes les plus touchées par le conflit entre l’armée et les séparatistes qui réclament l’indépendance des deux régions anglophones, le Sud-Ouest et le Nord-Ouest.

Depuis le début du conflit fin 2017, les combats s’enchaînent entre forces de sécurité et sécessionnistes, dont des groupes épars armés multiplient désormais les kidnappings. Selon l’ONU, 437 000 personnes ont été déplacées par le conflit dans les régions anglophones.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte