Pétrole & Gaz

Algérie : Sonatrach signe un contrat de 122 milliards de dinars avec l’indien Larsen & Toubro

Le siège de Sonatrach à Oran. © Wikimedia/CC/

L'accord conclu entre les deux entreprises concerne l'installation de trois nouvelles installations de traitement et de compression de gaz dans le sud-ouest de l'Algérie.

Le premier groupe pétrolier africain Sonatrach a signé le 11 février un contrat avec le géant indien de la construction Larsen & Toubro pour le développement des champs gaziers du sud-ouest du pays (Hassi Ba Hamou et Reg Mouaded, Hassi Tidjerane et Hassi Tidjerane Ouest, Tinerkouk et Tinerkouk Ouest).

Cet accord, d’un montant de 122 milliards de dinars (900 millions d’euros), concerne la réalisation de trois nouvelles installations de traitement et de compression du gaz dans la wilaya d’Adrar, afin d’assurer une production journalière de gaz de vente d’environ 11 millions de m3/jour (standard). Ces dernières doivent être livrées en juin 2024.

Contrat global

Le contrat a été conclu sous forme d’EPC, Larsen & Toubro devant se charger de l’ensemble des études, de l’approvisionnement, de la construction, des essais, de la spécialisation du personnel et de l’assistance à l’exploitation, précise le communiqué de l’entreprise algérienne.

Le contractant, basé à Mumbai et qui dispose de bureaux à Johannesburg et Nairobi, est très présent notamment dans la construction de lignes ferroviaires au Moyen-Orient. En août 2017, il avait également décroché le chantier du Metro Express, un projet de liaison urbaine entre les cinq villes de l’Île Maurice, un contrat à 560 millions de dollars dont la première livraison est prévue pour septembre 2019.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte