Finance

Finance : Bob Diamond quitte la présidence d’Atlas Mara

Bob Diamond, le 4 Juillet 2012 à Londres. © Lefteris Pitarakis/AP/SIPA

Le holding bancaire panafricain Atlas Mara a annoncé le 6 février le départ de son président Bob Diamond, remplacé par Michael Wilkerson, un administrateur non exécutif de la société.

« Atlas Mara annonce que Bob Diamond, l’un des fondateurs de la société, a décidé de quitter son poste de président du conseil d’administration et de revenir à son rôle d’administrateur non exécutif », détaille un communiqué du holding bancaire, publié le 6 février.

Michael Wilkerson, administrateur non exécutif d’Atlas Mara, a été nommé par le conseil d’administration en remplacement de Bob Diamond, également ex-patron de Barclays. Michael Wilkerson est actuellement le directeur général de Fairfax Africa, qui est l’actionnaire principal d’Atlas Mara.

Baisse de la valeur de l’action Atlas Mara

Fondé fin 2013 par le financier britannique Bob Diamond et l’entrepreneur anglo-ougandais Ashish J. Thakkar, Atlas Mara a pour objectif de bâtir l’un des premiers groupes bancaires subsahariens (hors Afrique du Sud). Bob Diamond avait notamment été à l’origine du rapprochement avec Fairfax Africa, et la hausse de la participation dans la banque nigériane UBN de 31 % à 49 %.

L’action du holding bancaire a perdu 85 % de sa valeur depuis son introduction à la bourse de Londres en 2013

Depuis son introduction à la bourse de Londres en 2013, l’action du holding bancaire a perdu 85 % de sa valeur, affectée par le ralentissement économique de certains de ses marchés clés, tels que le Nigeria. La structure avait également échoué à reprendre les activités africaines de Barclays en 2016.

Accélérer ses opérations

Atlas Mara a également fait part dans son communiqué de sa volonté d’accélérer dans les domaines de la banque numérique et des financements agricoles, révélant avoir conclu un protocole d’accord pour l’acquisition de la participation de 35 % de Fairfax Africa dans GroCapital, un fournisseur de services financiers sud-africain.

Le holding bancaire a également annoncé s’être lancé dans une stratégie de réduction des coûts, afin d’éliminer les doubles emplois créés par ses acquisitions passées. Si Dubaï restera le siège social du groupe, Atlas Mara envisage de déplacer les fonctions et le personnel clés au plus près de ses opérations en Afrique.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte