Histoire

Frappes aériennes françaises en Tunisie le 8 février 1958 : comment en est-on arrivé là ?

Habitants de Sakiet Sidi Youssef © Wikimedia Commons

Il y a 61 ans, jour pour jour, la France bombardait Sakiet Sidi Youssef, dans une Tunisie indépendante depuis deux ans. La raison invoquée par la France ? Le village était une base arrière de l’Armée de libération nationale algérienne (ALN). Retour sur la montée des tensions diplomatiques entre la France et la Tunisie.

Dans sa biographie de l’ex-président tunisien Habib Bourguiba, à paraître le 18 février 2019, Bertrand Le Gendre, ancien rédacteur en chef du quotidien français Le Monde revient le temps d’un chapitre sur l’implication tunisienne dans la lutte de l’Algérie pour son indépendance. Un engagement qui ne sera pas sans conséquences : le 8 février 1958, des appareils français survolent le territoire tunisien et vont bombarder le village de Sakiet Sidi Youssef, base arrière de l’ALN. L’attaque fait 70 morts et 80 blessés. Elle marque aussi un tournant dans les relations diplomatiques entre le jeune État et l’ancienne puissance coloniale. Et démontre aussi le poids diplomatique de la Tunisie au temps de Bourguiba.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte