Capital-investissement

Capital-investissement : Amethis table sur plus de 350 millions d’euros pour son nouveau fonds africain

Luc Rigouzzo, associé d'Amethis. © Eric LARRAYADIEU pour Jeune Afrique

À quatre mois du bouclage de son nouveau véhicule d’investissement panafricain, le gestionnaire de fonds indique avoir dépassé sa cible initiale.

Pour son « closing intermédiaire », Amethis Fonds II a obtenu 305 millions d’euros. L’objectif initial était de 300 millions d’euros. Aussi, pour le « closing final » attendu en mai, Amethis espère mobiliser plus de 350 millions d’euros.

Fondé en 2012, Amethis est dirigé par Luc Rigouzzo et Laurent Demey, deux anciens de Proparco (la filiale de l’Agence française de développement dévolue au secteur privé).

Fin 2015, Amethis revendiquait une capacité d’intervention de 530 millions de dollars, incluant toutefois une ligne de financement de 150 millions de dollars signée avec l’institution américaine de développement OPIC. La société met désormais l’accent sur les trois véhicules dont il assure la supervision : Amethis Fonds I (250 millions d’euros), Amethis Maghreb Fonds I (75 millions d’euros) et Amethis West Africa (45 millions d’euros).

Ils ciblent respectivement l’ensemble du continent, l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest. Ces trois fonds ont, selon les informations de Jeune Afrique, achevé leur phase d’investissement et sont, désormais focalisés sur la croissance des entreprises du portefeuille, parmi lesquelles figurent l’ivoirien NSIA (banque et assurance), le marocain CFG Bank et le mauricien Ciel Finance.

Acquisition de participations minoritaires stratégiques

Amethis Fonds II ciblera l’ensemble du continent. Amethis continuera également d’acquérir des participations minoritaires stratégiques principalement dans des entreprises familiales, fournissant des biens et des services aux consommateurs africains.

« Nous restons dans des pays et des entreprises qui ne sont pas dépendantes des matières premières, avec une croissance endogène, détachée des fluctuations macroéconomiques mondiales », explique Luc Rigouzzo, associé de Amethis. Le nouveau fonds aura, toutefois, des tickets d’investissements compris le plus souvent entre 15 millions et 30 millions d’euros, contre 10-25 millions d’euros pour les précédents fonds.

Le nouveau fonds a déjà réalisé deux prises de participation dans le distributeur marocain d’équipements automobile Premium, et le minotier mozambicain Merec.

Parmi les investisseurs au nouveau fonds d’Amethis figurent Proparco (15 millions d’euros), la Banque européenne d’investissement (25 millions d’euros) et la Société financière internationale (IFC, 15 millions d’euros). Le malgache Axian Group, holding de la famille Hiridjee, a également participé à ce nouveau fonds.

C’est – au moins – le cinquième investissement d’Axian dans un fonds d’investissement africain, depuis 2017, après ses prises de participations dans les nouveaux véhicules de Emerging Capital Partners (ECP), Adenia, Partech Africa et Miarakap, fonds malgache de la société Investisseurs & Partenaires.

Amethis compte vingt-cinq salariés et cinq bureaux (Paris, Luxembourg, Nairobi, Casablanca et Abidjan).

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte