Culture

L’Égypte dévoile des momies datant de la période hellénistique

Un archéologue montre des momies datant de l'époque hellénistique, découvertes dans des catacombes sur le site archéologique de Touna el-Gebel, dans le centre de l'Egypte, le 2 février 2018 © afp.com - MOHAMED EL-SHAHED

Des momies datant de la dynastie ptolémaïque d'origine grecque (323 à 30 avant J.-C.), découvertes dans des catacombes en Égypte, ont été dévoilées samedi par le ministre égyptien des Antiquités sur le site archéologique de Touna el-Gebel, dans le centre du pays.

Plusieurs momies brunâtres, à terre ou placées dans des cercueils ouverts en argile, ont été présentées dans des chambres funéraires souterraines exiguës par le ministre Khaled el-Enani, lors d’une cérémonie sur le site de Touna el-Gebel, en Moyenne-Egypte.

« Nous avons jusqu’à présent plus de 40 momies », a annoncé M. Enani lors d’un discours devant la presse et des responsables égyptiens et étrangers.

Parmi ces momies, « douze sont celles d’enfants, six d’animaux et le reste d’hommes et de femmes adultes », a précisé à l’AFP Rami Rasmi, membre de la mission archéologique ayant débuté en février 2018.

Des tombes datant de l’ère ptolémaïque

Les tombes récemment découvertes se situent dans un tombeau familial « appartenant probablement à une famille de la petite bourgeoisie » et datant de l’ère ptolémaïque, selon un communiqué du ministère.

La dynastie ptolémaïque, d’origine grecque, fut la dernière dynastie pharaonique avant que l’Égypte ne passe sous domination romaine. La reine Cléopâtre en fut la dernière souveraine.

Des ostracons et des fragments de papyrus découverts sur place ont permis de déterminer que les découvertes dataient de cette période, a indiqué le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités, Mostafa Waziri.

« Nous avons trouvé deux tombes d’une profondeur de neuf mètres, contenant plus de six chambres », a indiqué à l’AFP Mohamed Ragab, qui participe aux fouilles, toujours en cours.

L’époque hellénistique, qui dura environ trois siècles, marque le passage de la puissance grecque, avec les conquêtes d’Alexandre Le Grand et ses successeurs, à l’hégémonie romaine en Méditerranée.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte