Agroalimentaire

Coca-Cola prend le contrôle du producteur nigérian de boissons Chi

Point de vente de Coca-Cola à Nairobi le 28 mai 2007 (image d'illustration). © SAYYID AZIM/AP/SIPA

Après avoir acquis une participation minoritaire dans Chi en 2016, Coca-Cola vient d'annoncer avoir pris le contrôle de la totalité du capital de la société nigériane spécialisée dans les boissons et les snacks.

Coca-Cola a annoncé le 30 janvier avoir finalisé l’acquisition du Nigérian Chi. L’entreprise américaine, qui avait acquis une participation de 40 % dans Chi en 2016 auprès du groupe Tropical General Investments, la holding de la société nigériane, a pris, comme il l’avait prévu, son contrôle.

Coca-Cola n’a pas rendu public le montant de cette acquisition, mais selon le Financial Times, le géant américain avait versé environ 240 millions de dollars (220 millions d’euros) pour acquérir 40 % de la société nigériane en 2016.

Fondée à Lagos en 1980, l’entreprise produit des jus de fruits sous la marque Chivita, et différents produits laitiers et mignardises sous l’enseigne Hollandia.

Reproduire le succès de Chi dans d’autres pays africains

« Nous allons aider l’équipe de Chi à tirer parti de l’héritage et des réalisations remarquables de l’entreprise, tout en utilisant l’échelle du système Coca-Cola pour reproduire leur succès sur un plus grand nombre de marchés en Afrique », précise Peter Njonjo, président de l’unité commerciale Afrique de l’Ouest chez Coca-Cola, cité par le communiqué.

Selon l’entreprise américaine, « la gamme diversifiée de boissons de Chi complète parfaitement notre portefeuille existant, ce qui nous permet d’accélérer notre expansion dans de nouvelles catégories et de développer nos activités en Afrique ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte