Économie

Royal Air Maroc se renforce en Amérique latine avec le brésilien GOL

La compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc a signé avec le brésilien GOL un accord d’interligne permettant aux clients des deux opérateurs d’exploiter leurs réseaux respectifs.

Par
Mis à jour le 26 août 2014 à 17:43

Royal Air Maroc couvre plus de 80 destinations. Depuis décembre 2013, elle se déploie également en Amérique Latine, vers São Paulo

Royal Air Maroc a annoncé, le lundi 25 août, la signature d’un accord d’interligne avec la compagnie brésilienne GOL Linhas Aéreas Inteligentes afin d’offrir aux voyageurs de meilleures connexions entre le Maroc et le Brésil ainsi que l’Amérique Latine.

Transfert automatique des bagages

Depuis mi-août, les passagers peuvent réserver sur un seul billet des vols opérés par les deux compagnies « tout en bénéficiant des services d’enregistrement d’un bout à l’autre du voyage ainsi que du transfert automatique des bagages sur les vols par les aéroports de São Paulo ou de Casablanca », précise la compagnie marocaine par voie de communiqué.

Réseau de GOL

Cet accord d’interligne intervient plus de huit mois, après le lancement en décembre 2013 de la ligne Casablanca-São Paulo, la première desservie par Royal Air Maroc en Amérique Latine. La compagnie nationale marocaine entend ainsi renforcer sa présence dans la région en proposant à ses clients la possibilité d’accéder – à partir de son hub de Casablanca et en transitant par São Paulo – aux nombreuses destinations qu’offre la compagnie GOL dans la région (Brasilia, Caracas, Montevideo, Lima, Buenos Aires ou encore Santiago du Chili) et à son important réseau de dessertes au Brésil.

Lire aussi :

Royal Air Maroc choisit les Embraer E190 pour étoffer sa flotte

Royal Air Maroc confirme sa sortie de crise

Dossier transport aérien : Les flottes africaines décollent

De même, les passagers en provenance du Brésil voyageant sur GOL et RAM pourront, via l’aéroport de Casablanca, bénéficier du réseau de Royal Air Maroc à destination de 80 villes en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient.

Expansion

Ce nouvel accord d’interligne intervient après celui conclu en mai dernier avec le canadien Westjet et un autre contrat du même type signé avec l’américain JetBlue en 2012, tous deux visant l’Amérique du Nord.

Durant l’exercice 2013, Royal Air Maroc a enregistré un bénéfice net de 168 millions de dirhams (15 millions d’euros) contre un résultat net déficitaire en 2012, pour un chiffre d’affaires de 13,38 milliards de dirhams (environ 1,2 milliards d’euros), en recul de 3 % sur un an.