Archives

Maroc : un fonds oléicole

| Écrit par Samir Gharbi, Philippe Perdrix, Marianne Meunier

Tariq Sijilmassi, président du directoire du Crédit agricole du Maroc (CAM), a lancé, le 18 septembre, à Marrakech, le premier fonds d’investissement intégré dédié à la culture de l’olivier et à la production d’huile d’olive. Avec un partenaire français de référence, la Société générale Asset Management (SGAM), Olea Capital part avec une dotation de 1,2 milliard de dirhams (164 millions d’euros) et un objectif de rendement de 20 % à 25 % par an sur une durée de douze ans. Le fonds permettra de financer la création et l’exploitation d’une dizaine d’oliveraies de 1 000 hectares chacune à raison de 1 852 pieds par hectare. Cette culture intensive, répartie sur plusieurs régions du royaume, devrait offrir une huile d’olive de qualité (30 000 tonnes en moyenne par an) destinée au marché international. « Par sa dimension et sa conception, le projet Olea Capital est de nature à mettre en place une filière oléicole marocaine alliant tradition et rentabilité », explique Tariq Sijilmassi. Il englobera les plantations de différentes variétés, la récolte entièrement mécanisée, la trituration, le stockage et la commercialisation.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer