Économie

L’UEMOA donne rendez-vous aux investisseurs, à Dubaï !

L’UEMOA organise une conférence internationale des investisseurs le 9 septembre à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Objectif : lever des fonds pour financer 17 projets dont les coûts sont estimés à 10 759 milliards de F CFA (plus de 15 milliards d’euros).

Par
Mis à jour le 25 août 2014 à 10:42

Cheikh Hadjibou Soumaré est le président de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine. © Vincent Fournier/JA

À Ouagadougou (Burkina Faso), au siège de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), l’heure est aux derniers préparatifs avant le lancement de l’initiative « Investir dans l’UEMOA ».

Avec l’appui du cabinet britannique Global Finance & Capital Limited (GFCL), Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la commission de l’institution régionale, organise une conférence internationale des investisseurs le 9 septembre au Madinat Jumeirah Hôtel de Dubaï, aux Émirats arabes unis. Parmi les co-organisateurs de cette rencontre figurent également la Banque ouest africaine de Développement (BOAD) et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Lire aussi :

Les pays de l’UEMOA vont lever 5 milliards d’euros en 2014

Cheikh Hadjibou Soumaré : « Le secteur privé peut investir en toute sérénité dans l’UEMOA »

UEMOA, mode d’emploi

Projets intégrateurs

Objectif de cette rencontre à laquelle sont attendus les chefs d’État et de gouvernement des huit pays membres de l’Union : lever des fonds pour financer 17 projets intégrateurs dont les coûts sont estimés à 10 759 milliards de F CFA (plus de 15 milliards d’euros).

« Ces projets ont été sélectionnés, rappelle l’UEMOA, sur la base de disponibilité d’études de faisabilité ou d’études de préfaisabilité avec un impact sur la croissance et peuvent faire l’objet de réalisation dans le cadre de Partenariats Publics Privés (PPP) ».

Sur les montants recherchés, 4 160 milliards de F CFA seront consacrés à la réhabilitation et à la construction de 4 500 km de lignes ferroviaires, et 2 600 milliards de F CFA au prolongement de l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro jusqu’à Ouagadougou.