BTP & Infrastructures

Ciment : Vicat affrontera le Sénégal à Washington

Sococim a été racheté par le groupe français Vicat en 1999. © Vicat

Dans l'affaire qui oppose Vicat et l'État sénégalais, Dakar, contestant la compétence de la Cour commune de justice et d'arbitrage d'Abidjan (CCJA) a préféré déposer sa plainte à Washington auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), qui l'a jugée recevable mi-août 2014.

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose Vicat et l’État sénégalais. Le cimentier français accuse Dakar d’avoir fermé les yeux sur le non-respect des règles cadastrales, des codes miniers et environnementaux par son concurrent nigérian, Dangote Cement, entraînant une distorsion de concurrence au détriment de sa filiale locale Sococim.

Lire aussi : 

Côte d’Ivoire : vent de fronde contre Dangote Cement
Sénégal : Vicat vent debout contre Dangote
Vicat fait intervenir l’Élysée auprès de Macky Sall

L’État sénégalais contestant la compétence de la Cour commune de justice et d’arbitrage d’Abidjan (CCJA) pour juger le dossier, le cimentier, défendu par le cabinet Jeantet, a finalement préféré déposer sa plainte à Washington auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), qui l’a jugée recevable mi-août 2014.

Résultats

Dans la région Afrique & Moyen-Orient, le cimentier français est présent au Sénégal, au Mali, en Mauritanie et en Egypte. En 2013, Vicat a enregistré dans cette région un chiffre d’affaires de 322 millions de dollars, soit un recul de 7,6 % sur un an (à périmètre et taux de change constants).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte