Sécurité

Deux militaires maliens tués dans le nord du pays

Des soldats maliens et français lors d'une offensive contre des groupes terroristes à Gao, le 21 février 2013. © STR/AP/SIPA

Deux militaires maliens ont été tués et dix blessés mardi dans une attaque commise par des jihadistes présumés dans le nord du pays, a annoncé le ministère de la Défense.

Le poste de l’armée malienne dans la localité de Tarkint, près de Gao, « a fait l’objet d’une attaque complexe » mardi 29 janvier, selon le texte, faisant état de « deux morts et dix blessés ».

Plus de la moitié des attaques de groupes armés au Mali visent les forces armées maliennes, en particulier dans les régions de Mopti (centre), Tombouctou et Gao (nord), a souligné dans son dernier rapport trimestriel sur le pays le secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

Recrudescence des attaques

Les régions de Mopti, de Tombouctou et de Gao sont particulièrement visées par des attaques. Au cours du dernier trimestre 2018, « le nombre d’actes d’intimidation, d’enlèvements et d’assassinats ciblés de civils et de membres de groupes armés signataires ont augmenté, surtout dans le centre du pays, où, de surcroît, les actes de violence et les affrontements intercommunautaires se sont multipliés », pointe ce rapport.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte