Sport

La Côte d’Ivoire accepte d’organiser la CAN 2023

Un supporter de l'équipe de football de Côte d'Ivoire. © Themba Hadebe/AP/SIPA

La Côte d'Ivoire a accepté d'organiser la Coupe d'Afrique des nations en 2023 (CAN) plutôt qu'en 2021, entérinant ainsi un glissement du calendrier après le retrait de l'édition 2019 au Cameroun.

La décision a été prise mardi 29 janvier à l’issue d’une rencontre entre le président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad et le président ivoirien Alassane Ouattara, en présence des dirigeants de la Fédération ivoirienne (FIF).

Le président de la CAF a confirmé le glissement du calendrier au nom du principe de solidarité et indiqué que la Côte d’Ivoire devra patienter deux ans de plus, jusqu’en 2023, pour accueillir la compétition.

Retrait du recours ivoirien

En 2014, la Confédération africaine de football (CAF) avait attribué les trois prochaines CAN d’un coup : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée. Mais l’organisation de l’édition 2019 a finalement été retirée au Cameroun – au bénéfice de l’Égypte – en raison du retard pris dans les travaux. Dans un grand jeu de chaises musicales, la CAF a confié l’édition 2021 au Cameroun, celle de 2023 à la Côte d’Ivoire et celle de 2025 à la Guinée.

Mais la Fédération ivoirienne de football (FIF) comptait bien accueillir la compétition dès 2021. Elle avait même saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester le glissement de dates choisi par la confédération. Après l’annonce de ce mardi, la FIF doit à présent retirer ce recours.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte