Banque

BNP Paribas réorganise son pôle Afrique

| Par Jeune Afrique
Agence de la Bicis, filiale de BNP Paribas, à Dakar au Sénégal.

Agence de la Bicis, filiale de BNP Paribas, à Dakar au Sénégal. © Nicolas Thibaut/Photononstop/AFP

Le groupe bancaire français a réorganisé son état-major sur le continent. Philippe Tartelin, directeur Afrique pour la partie banque de détail, dirigera une équipe d’une quarantaine de personnes basée à Paris et chargée des activités des dix filiales du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne.

Plusieurs années déjà que les rumeurs vont bon train quant à l’éventuel retrait d’Afrique de BNP Paribas. Il est vrai que, depuis une décennie, le premier groupe bancaire français – tout en donnant de multiples assurances du contraire – n’a pas manqué par ses actions d’alimenter et de renforcer ces suspicions.

Depuis les années 90, la banque s’est séparée de ses filiales au Niger, au Togo, en Mauritanie et à Madagascar. Acquéreur de Fortis en 2009, BNP Paribas ne cherche pas à conserver les actifs africains du groupe belge, notamment la Belgolaise, l’une des toutes premières banques de RD Congo. En 2012, elle revendait sa filiale égyptienne à Emirates NBD pour 500 millions de dollars.

Lire aussi :

Banque : repli stratégique des groupes français en Afrique

Blanchiment : le procureur de Monaco ouvre une enquête dans l’affaire de la « lessiveuse africaine »

Dossier finance : le modèle panafricain est-il en panne ?

Réorganisation

Pourtant loin de préparer son départ de cette région, le groupe bancaire français vient au contraire, en catimini, de réorganiser son état-major sur le continent.

Philippe Tartelin, directeur Afrique pour la partie banque de détail, dirigera une équipe d’une quarantaine de personnes basée à Paris.

Cette équipe aura la charge des activités des dix filiales du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie) et de l’Afrique subsaharienne (Burkina Faso, Comores, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Mali et Sénégal). Les ressources humaines pour l’Afrique seront aussi gérées au sein de ce nouveau département dans lequel Jean-François Fichaux reste responsable des filiales subsahariennes.

.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte