Société

Ebola en RDC : l’épidémie a tué 443 personnes depuis août

Par
Mis à jour le 25 janvier 2019 à 12:59

Des travailleurs médicaux désinfectent un cercueil après le décès d’une personne susceptible d’avoir été contaminée par Ebola, en République démocratique du Congo, Béni, 13 août 2018. © AFP / John WESSELS

L’épidémie d’Ebola, qui sévit depuis le mois d’août dernier dans deux provinces de la RDC, a fait 443 morts, selon un dernier décompte des autorités sanitaires congolaises.

« Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 715, dont 666 confirmés et 49 probables. Au total, il y a eu 443 décès » dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, indique le ministère de la Santé dans son bulletin daté de jeudi 24 janvier.

Le ministère note par ailleurs que « 236 cas suspects » sont en cours d’investigation, tandis que 248 personnes sont guéries de la maladie. Le nombre de victimes a presque doublé depuis fin novembre, quand un dernier bilan faisait état de 222 morts.

Déclarée le 1er août 2018 dans la région de Beni au Nord-Kivu (est), la dixième épidémie d’Ebola en RDC s’est rapidement propagée vers la province voisine de l’Ituri (nord-est). En décembre, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) s’était appuyée sur l’épidémie et l’insécurité qui gangrène la région pour justifier l’annulation de l’élection du 30 décembre dans les circonscriptions de Beni et Butembo.