Football

CAN 2025 : la Guinée rejette la proposition sénégalaise de co-organisation

Le capitaine de l'équipe de foot du Mali, Yacouba Sylla (au centre), face au guinéen Kevin Constant, lors de la CAN 2015. (Archive) © Themba Hadebe/AP/SIPA

Selon Bantama Sow, ministre guinéen des Sports, il n'y aura pas de co-organisation de la Coupe d'Afrique des nations 2025. Elle se déroulera en Guinée et le pays assumera pleinement l'organisation de celle-ci. Le responsable met fin aux espérances de la fédération sénégalaise, qui avait proposé une organisation régionale.

Le ministre des Sports Bantama Sow a mis fin aux rumeurs qui laissaient croire à une organisation régionale de la CAN 2025, initialement attribuée à la Guinée. « Il n’y a pas de co-organisation. En 2025, ce sera la Guinée ou la Guinée », a-t-il déclaré, affirmant que la CAN 2025 est une occasion pour la Guinée de résoudre ses problèmes d’infrastructures.


>>> À LIRE :  CAN 2025 : la Guinée ouverte à une organisation conjointe


« La Guinée ne peut pas se camoufler derrière un pays pour dire que nous allons juste organiser la fête. Nous allons profiter de la CAN 2025 pour réaliser les infrastructures dans les plus grandes villes de notre pays. C’est soit la Guinée n’est pas prête à organiser, soit nous sommes prêts à organiser et nous l’assumerons », conclut-il.

Glissement de calendrier

Quelques jours après la remise des Trophées de la CAN organisée à Dakar, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, avait affirmé que « le Sénégal ambitionne de co-organiser l’édition 2025 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) avec la Guinée, la Gambie et la Mauritanie ». Il a précisé que ce vœu est partagé avec le président Macky Sall, qui a une « politique qui consiste à essayer de renforcer les infrastructures sportives du pays ».

« Du point de vue géographique, nous avons cette proximité. Les distances ne sont pas énormes », avait ajouté le président de la FSF, estimant que « le Sénégal pourrait être la plaque tournante d’un tournoi de grande envergure, organisé par trois ou quatre pays ».

Je me réjouis de l’acceptation du décalage de l’organisation de la CAN en Guinée pour 2025, a déclaré Ahmad Ahmad

Suite au glissement du calendrier après le retrait de l’édition 2019 au Cameroun, la Guinée avait accepté d’organiser la CAN en 2025 plutôt qu’en 2023. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, avait déclaré lors de sa visite à Conakry : « Je me réjouis de l’acceptation du décalage de l’organisation de la CAN en Guinée pour 2025, et je suis fier que le président de la République de Guinée Alpha Condé ait lui-même accepté le décalage. »

En 2014, la CAF avait attribué les prochaines CAN au Cameroun en 2019, à la Côte d’Ivoire pour 2021 et à la Guinée pour 2023. Dans le cadre de la réorganisation du calendrier, un décalage a été effectué avec l’attribution de l’édition 2021 au Cameroun, celle de 2023 à la Côte d’Ivoire. Et donc 2025 pour la Guinée.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte