Sécurité

Cameroun : trois personnes tuées dans une attaque présumée de Boko Haram

Des soldats camerounais déployés en Centrafrique, le 3 janvier 2013. © Ben Curtis/AP/SIPA

L'attaque s'est produite dans la nuit de mercredi à jeudi dans une localité de la région de l'Extrême-Nord du Cameroun. Elle est imputée aux jihadistes de Boko Haram, qui auraient voulu enlever des prêtres occidentaux, selon des sources sécuritaires.

« Trois personnes ont été abattues et douze autres blessées par des assaillants soupçonnés d’être de Boko Haram« , a affirmé un responsable sécuritaire local, confirmant une information donnée par une source proche des autorités régionales.

L’attaque s’est produite à Manguirlda, petite localité de l’Extrême-Nord. Les victimes ont été tuées lors d’une tentative d’enlèvement de prêtres occidentaux établis ou séjournant au presbytère de Manguirlda, selon le responsable sécuritaire.

« Les assaillants sont arrivés dans la nuit dans le but d’enlever des prêtres occidentaux, mais les gardiens ont donné l’alerte », a-t-il expliqué. « Les populations sont sorties avec des gourdins et des machettes et il s’en est suivi un affrontement » au cours duquel les trois personnes ont été tuées, a-t-il ajouté. Selon lui, des habitants ont réussi à arrêter trois assaillants.

L’Extrême-Nord du Cameroun est régulièrement la cible d’attaques de Boko Haram, groupe jihadiste armé du Nigeria frontalier de cette région, même si leur fréquence a sensiblement diminué ces derniers mois.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte